Etats-Unis : La plaque en mémoire à un ado noir lynché en 1955 désormais protégée par des vitres pare-balles

RACISME Dans le Mississippi, le monument à la mémoire d’Emmett Till a été protégé par une plaque pare-balles pour échapper aux vandales  

20 Minutes avec agence

— 

Emmett Till, jeune Américain assassiné après avoir été injustement accusé d'avoir fait des avances à une femme blanche, en 1955.
Emmett Till, jeune Américain assassiné après avoir été injustement accusé d'avoir fait des avances à une femme blanche, en 1955. — AP/SIPA

Le 28 août 1955, Emmett Till, un adolescent noir de 14 ans, meurt, torturé et lynché dans le Mississippi, aux Etats-Unis. Il avait été accusé, à tort, d’avoir fait des avances à une femme blanche. En 2017, cette femme avait finalement reconnu avoir menti.

Une plaque commémorative en souvenir du jeune homme a été installée en 2008 à l’endroit où le corps de la victime avait été découvert. Mais la stèle a été vandalisée à plusieurs reprises, jetée dans la rivière, ou encore criblée de dizaines de balles, rappelle le New York TimesFace à la multiplication des actes de malveillance, l’association chargée de préserver la mémoire d’Emmett Till a employé les grands moyens.

« Nous ne vous laisserons pas oublier »

Ainsi, le monument a été récemment protégé par une vitre pare-balles de 230 kg. La plaque est désormais en acier très renforcé et le lieu est désormais placé sous vidéosurveillance, précise CNN. À l’époque des faits, deux hommes blancs avaient été arrêtés pour le meurtre d’Emmett Till, avant d’être innocentés par un jury blanc.

« L’État du Mississippi n’a jamais rendu justice à notre famille pour le meurtre d’Emmett », a déclaré la cousine du jeune adolescent assassiné au New York Times. « Donc notre message est que jusqu’à ce que vous rendiez justice, nous ne vous laisserons pas oublier. »