Lufthansa : Le syndicat du personnel de cabine appelle à la grève dimanche

ALLEMAGNE Une grève est organisée dimanche prochain pendant quelques heures

20 Minutes avec AFP

— 

Un Airbus de la compagnie allemande Lufthansa.
Un Airbus de la compagnie allemande Lufthansa. — UWE LEIN/AP/SIPA

Le syndicat du personnel de cabine UFO chez Lufthansa a appelé lundi à une grève de cinq heures dimanche, alors que sa légitimité à représenter les salariés est contestée devant la justice par la compagnie aérienne.

Le personnel de cabine basé à Francfort et à Munich, les deux aéroports allemands les plus fréquentés, doit cesser le travail dimanche entre 4 heures et 9 heures GMT (6 heures et 11 heures heure de Paris), a annoncé le président du syndicat UFO, Daniel Flohr, dans une vidéo en ligne. « Cinq compagnies du groupe », Lufthansa, Eurowings, Germanwings, Cityline et Sunexpress, « seront concernées par des grèves dans les prochaines semaines », a-t-il ajouté.

Des augmentations de salaire

De telles « grèves d’avertissement », des débrayages coordonnés de quelques heures, accompagnent souvent en Allemagne les négociations salariales menées de manière saisonnière à partir de l’expiration d’un accord de branche. UFO réclame notamment une augmentation de 1,8 % des salaires.

Lufthansa a toutefois indiqué à l’AFP vouloir « maintenir l’intégralité du plan de vol » dimanche et considère comme « illégaux » des appels à la grève venant de UFO, dont le groupe remet en question sa « capacité à représenter » les salariés et le « statut en tant que syndicat ». Un tribunal allemand doit se pencher en avril prochain sur la question, alors que UFO est « à moitié mort » selon le quotidien allemand Tagesspiegel. « Un conflit permanent à la tête de UFO » pèse sur le syndicat, qui est « divisé », a perdu des membres et dont « la situation financière est difficile », explique le journal Handelsblatt. Lufthansa va « évaluer les options de contester la grève devant la justice », a précisé un porte-parole.