Etats-Unis : Des millions de Californiens privés d'électricité pour éviter les incendies

EXTINCTION DES FEUX En prévention de potentiels incendies qui risquent de toucher la Californie, plusieurs fournisseurs d'électricité ont décidé de couper le courant à des millions d'habitants pendant plusieurs jours

M.S.

— 

Paradise, incendie en Californie, novembre 2018.
Paradise, incendie en Californie, novembre 2018. — PHILIPPE BERRY/20 MINUTES

C’est une mesure inédite qui va bouleverser la vie des Californiens. Dans une tentative désespérée d’éviter des incendies, la Pacific Gas & Electric (PG&E), un des principaux distributeurs de gaz et d’électricité en Californie, a annoncé mardi vouloir couper le courant à près de 800.000 clients, soit des millions de personnes touchées. Dans le sud de la Californie, c’est un autre fournisseur d’électricité, SoCal Edison qui risque de couper le courant à la population, annonce le Los Angeles Times.

Des centaines de villes situées dans la région de la baie de San Francisco seront touchées progressivement, à l’exception de la ville du Golden Gate. Une situation qui risque de durer jusqu’à une semaine, sans compter le temps de rétablissement de l’électricité.

Une décision radicale

« C’est ce qui s’annonce être l’un des vents secs les plus extrêmes que nous ayons connu sur notre territoire dans les années récentes et nous voulons que nos clients soient préparés pour une coupure de courant prolongée qui devrait durer plusieurs jours », a annoncé dans un communiqué Michael Lewis, vice président de PG&E.

Une décision radicale motivée par la crainte d’incendies massifs, comme l’année dernière dans la ville de Paradise où 85 personnes ont perdu la vie. Durant ces incendies considérés comme les plus mortels qu’a connu la Californie, ce sont près de 620.000 mètres carrés qui sont alors partis en fumée, ainsi que 40.000 résidences détruites. Comme le rappelle le Washington Post, c’est le fournisseur d’électricité qui a à l’époque été désigné comme coupable. Des enquêtes avaient démontré que les points de départs d’incendies provenaient de lignes de transmissions électriques détenues par PG&E, bien que les conditions météorologiques aient renforcé le phénomène (temps et végétation sèche, vent puissant). L’entreprise est aujourd’hui criblée de dettes à hauteur de milliards d’euros.

Craintes chez les habitants

L’annonce de cette mesure a soulevé de nombreuses inquiétudes, tout particulièrement chez les personnes fragiles. Dans un reportage de la chaîne locale CBS Sacramento, Medina, une habitante de Solano dans le centre de la Californie, a besoin d’un support respiratoire (CPAP) et d’une machine à oxygène pour dormir. « Si je n’ai pas mon oxygène et mon CPAP quand je vais me coucher, est-ce que je vais me réveiller ? » demande-t-elle au journaliste.

Bien que la ville ait installé des centres pour recharger son matériel elle ne peut y aller en chaise roulante et n’a pas les moyens de s’acheter un générateur. Selon la chaîne, PG&E a assuré aller faire du porte à porte pour s’assurer de la sécurité des personnes fragiles.

En prévision du black out, le Los Angeles Times ajoute que la plupart des écoles ont annoncé être fermées ce mercredi et jeudi au nord de la Californie. Les autorités ont de leur côté demandé aux habitants de faire des provisions d’eau, de nourriture non périssable, faire le plein d’essence, retirer un maximum de liquide et de charger son portable. Certains opérateurs téléphoniques risquent même de rencontrer des pannes. Une semaine dans le noir qui risque de causer de nombreux incidents.