Royaume-Uni : Démantèlement du plus vaste trafic de drogue jamais découvert

FAITS DIVERS Plus de 50 tonnes d’héroïne, de cocaïne et de cannabis valant « plusieurs milliards de livres » ont été importées depuis les Pays-Bas

20 Minutes avec agences

— 

Près de deux tonnes de haschisch avaient été saisies en septembre 2018.
Près de deux tonnes de haschisch avaient été saisies en septembre 2018. — Sébastien Ortola / 20 Minutes

Il s’agit du plus vaste trafic de drogue jamais découvert dans le pays. Treize hommes âgés de 24 à 59 ans ont été arrêtés ce mardi au Royaume-Uni, a annoncé l’agence britannique de lutte contre le crime organisé (NCA). Ces hommes sont suspectés d’appartenir à la branche britannique d’un groupe criminel international « bien établi ».

Celui-ci a importé des Pays-Bas plus de 50 tonnes d’héroïne, de cocaïne et de cannabis valant « plusieurs milliards de livres », en utilisant « des sociétés écrans néerlandaises et britanniques », a précisé la NCA dans un communiqué.

« Une opération à échelle industrielle »

L’ampleur de ce trafic de drogue avait été mise au jour en septembre 2018. Les forces de l’ordre avaient intercepté trois chargements contenant plusieurs centaines de kilos de cocaïne, d’héroïne, de cannabis et 1,850 tonne de haschisch. La valeur totale à la revente s’élevait à 38 millions de livres (42,3 millions d’euros). La NCA pense par ailleurs que de la drogue a été importée à plusieurs reprises entre février 2017 et octobre 2018. La marchandise était cachée dans des chargements de légumes et de jus transportés par des poids lourds via les ports britanniques.

« Nous soupçonnons que ces hommes étaient impliqués dans une opération à échelle industrielle (…) important des tonnes de drogues mortelles qui étaient distribuées à des groupes criminels à travers le pays », a commenté Jayne Lloyd, responsable régionale des enquêtes à la NCA. Dans le quatre de cette affaire, quatre hommes et deux femmes ont été arrêtés en avril dernier aux Pays-Bas sur base de mandats d’arrêts européens. Ils attendent leur extradition au Royaume-Uni.