Sénégal : Un Boeing 767 d’Ethiopian Airlines atterrit en urgence à Dakar

INCIDENT L’appareil, qui devait relier Dakar à Addis Abeba, a fait demi-tour quelques minutes après son décollage

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines, illustration.
Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines, illustration. — ISSOUF SANOGO / AFP

Un Boeing 767 de la compagnie Ethiopian Airlines a dû atterrir d’urgence, ce mardi matin à l’aéroport de Dakar (Sénégal), en raison d’un incendie sur l’un de ses réacteurs, a annoncé la plate-forme aéroportuaire, précisant que les 90 passagers et l’équipage étaient saufs.

Peu après son décollage de l’aéroport de Dakar, l’appareil, qui devait rejoindre  Addis Abeba (Ethiopie) a fait demi-tour et a effectué un atterrissage d’urgence, a expliqué Tidiane Tamba, porte-parole du gestionnaire de l’aéroport.

« Le plan d’urgence a très bien fonctionné »

« A 8h10, on nous a signalé un incident à bord (d’un vol) de la compagnie Ethiopian Airlines sur un moteur, et automatiquement le plan d’urgence a été déclenché autour de l’aéroport », a ajouté Tidiane Tamba.

« On a pu ouvrir un couloir avec la tour de contrôle pour que l’avion puisse se poser et que les sapeurs-pompiers au sol puissent rapidement éteindre le feu », a-t-il dit. « Le plan d’urgence a très bien fonctionné, les 90 passagers et l’équipage ont pu sortir sains et saufs », a-t-il dit.

Un précédent drame pour Ethiopian Airlines en mars dernier

Ethiopian Airlines, de son côté, a confirmé que l’un de ses appareils​ avait connu un « problème mécanique » et qu’il était revenu sans encombre à sa porte de départ, sans préciser la nature de l’incident. L’équipage et les passagers sont saufs, a dit un porte-parole, précisant que les causes du « problème » feraient l’objet d’une enquête.

« Tous les passagers ont été pris en charge. Certains prennent des vols sur d’autres compagnies dès (mardi) après-midi. Les autres prendront le vol quotidien de mercredi et sont logés à l’hôtel en attendant », a dit la compagnie dans un communiqué. Un Boeing 737 MAX d’Ethiopian Airlines s’était écrasé le 10 mars quelques minutes après son décollage d’Addis Abeba, provoquant la mort de ses 157 occupants.