Salvador : Vingt-deux tueurs à gages présumés, dont onze policiers, ont été arrêtés

JUSTICE Les tueurs s’habillaient en policiers ou militaires et prétextaient des perquisitions pour s’introduire chez leurs victimes

20 Minutes avec agences

— 

Des membres d'une «mara» arrêtés lors d'une opération de police à San Salvador en mai 2015.
Des membres d'une «mara» arrêtés lors d'une opération de police à San Salvador en mai 2015. — Marvin Recinos AFP

Vingt-deux personnes soupçonnées d’être des tueurs à gage ont été arrêtées ce lundi au Salvador. La moitié de ces suspects sont des policiers, a précisé le parquet lors d’un point presse.

Toutes ces personnes ont « participé à des activités d’assassinat sur commande », a indiqué le directeur de l’Unité anticorruption German Arriaza. Il s’agissait notamment de règlements de comptes contre des membres de gangs criminels, les « maras » qui sèment la terreur au Salvador, au Honduras et au Guatemala.

Des « preuves irréfutables » contre eux

Les 22 suspects sont accusés d’être impliqués dans au moins 48 assassinats commis en 2016 et 2017. Les tueurs portaient « des uniformes de policiers ou de militaires et prétendaient devoir procéder à des perquisitions pour s’introduire au domicile de leurs victimes », a précisé German Arriaza.

Le directeur de l’Unité anticorruption a assuré que les enquêtes avaient permis de réunir des « preuves irréfutables de caractère documentaire et de police légale, ainsi que des témoignages ».