Indonésie : Encore 60.000 personnes sans abri, un an après le séisme de Palu

CATASTROPHE NATURELLE Le tremblement de terre avait tué plus de 4.300 personnes et provoqué le déplacement de 170.000 autres

20 Minutes avec agences

— 

L'Indonésie porte toujours les marques de ce terrible séisme
L'Indonésie porte toujours les marques de ce terrible séisme — HARIANDI HAFID/SOPA IMAGES/SIPA

Un an après le terrible séisme qui avait frappé la ville de Palu (Indonésie), quelque 57.000 personnes encore dans des abris de fortune, indique la Croix-Rouge ce lundi. Le tremblement de terre, qui avait provoqué un tsunami, avait fait plus de 4.300 morts le 28 septembre 2018.

Le séisme d’une magnitude de 7,5 et le tsunami avaient dévasté toute la région, située à l’ouest de l’île des Célèbes. Plus de 170.000 personnes avaient dû être déplacées.

Un milliard de dollars débloqué par la Banque mondiale

Aujourd’hui, des milliers de personnes « vivent toujours dans les logements temporaires, sans savoir s’ils peuvent reconstruire, et où », selon la Croix-Rouge. « Nous espérons que le gouvernement redoublera d’efforts pour définir des zones de construction et aidera des milliers de familles à construire des logements permanents. »

La Banque mondiale a récemment débloqué 1 milliard de dollars de prêt pour la réhabilitation de Palu. L’Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. L’archipel compte aussi plus de 100 volcans. En 2004, un tsunami avait tué 220.000 personnes dans la région de l’Océan indien, dont 170.000 en Indonésie.