Crise du vapotage aux Etats-Unis : Walmart va arrêter de vendre des cigarettes électroniques

SANTE Le géant de la distribution prend cette décision face à la mystérieuse épidémie de maladies pulmonaires, et alors que plusieurs Etats ont interdit les e-cigarettes aromatisées

20 Minutes avec AFP

— 

Les effets de la cigarette électronique ou du vapotage de THC sur la santé sont à ce stade mal connus.
Les effets de la cigarette électronique ou du vapotage de THC sur la santé sont à ce stade mal connus. — Columbus Dispatch/TNS/Sipa USA/SIPA

Walmart joue la prudence. Le géant américain de la distribution a annoncé vendredi qu’il allait cesser de vendre des cigarettes électroniques, accusées d’inciter les jeunes à vapoter, alors que l’origine de la mystérieuse épidémie de maladies pulmonaires qui sévit aux Etats-Unis n’a toujours pas été éclaircie.

« Au vu de la complexité et de l’incertitude croissantes entourant la réglementation des cigarettes électroniques aux niveaux fédéral, des Etats, et local, nous allons cesser la vente des produits électroniques contenant de la nicotine sur les sites américains Walmart et Sam’s Club », a déclaré un porte-parole. « Nous finaliserons ce désengagement une fois qu’on aura écoulé les inventaires actuels », a-t-il ajouté.

7 décès et 530 hospitalisations

La décision de Walmart intervient deux jours après que l’Etat de New York a emboîté le pas du Michigan pour interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. L’administration Trump a également annoncé le 11 septembre qu’une mesure similaire serait prise dans les prochains mois au niveau fédéral.

Les cigarettes électroniques sont à l’origine d’une épidémie récente de maladies pulmonaires aux Etats-Unis, selon les autorités sanitaires fédérales. Le nombre total de personnes malades du vapotage est de 530 cas confirmés et probables, et de sept décès, selon les derniers chiffres des Centres de contrôle et de prévention des maladies. La cause exacte de ces maladies n’est toujours pas connue, même si certaines huiles de THC et des cigarettes électroniques vendues sous le manteau sont au banc des accusés.