« Blackface » : Trump dit avoir été « surpris » par les images de Trudeau grimé en Noir

RACISME Plusieurs photos du jeune Premier ministre canadien arborant un « blackface » ont émergé ces derniers jours

20 Minutes avec AFP

— 

En pleine campagne électorale, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, voit ressurgir de vieilles photos de lui grimé en noir, une pratique raciste qui vient saper l’image inclusive qu’il s'est construite.
En pleine campagne électorale, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, voit ressurgir de vieilles photos de lui grimé en noir, une pratique raciste qui vient saper l’image inclusive qu’il s'est construite. — Sean Kilpatrick/AP/SIPA

Donald Trump s’est dit « surpris » ce vendredi par les images montrant un jeune Justin Trudeaugrimé en Noir (un « blackface »), qui ont plongé le Premier ministre canadien dans l’embarras et l’ont forcé à s’excuser en pleine campagne électorale.

« Je suis surpris », a déclaré le président américain à la presse à la Maison-Blanche. « J’ai été encore plus surpris quand j’ai vu le nombre de fois », a ajouté Donald Trump. Le milliardaire républicain est régulièrement accusé de racisme, ce dont il se défend en assurant ne pas avoir « une once » de racisme en lui.

Trudeau réitère ses excuses

Après la diffusion mercredi soir d’une première image de « blackface », pratique souvent jugée raciste, d’autres images de Justin Trudeau le visage couvert d’une couche de maquillage noir, lors de soirées privées lorsqu’il était plus jeune, ont émergé. Le Premier ministre canadien s’est de nouveau excusé jeudi. « Je reconnais que c’est quelque chose de totalement inacceptable », a-t-il dit. « Ce que j’ai fait a blessé des gens qui ne devraient pas être confrontés à l’intolérance et à la discrimination en raison de leur identité », a martelé le Premier ministre canadien, dont la campagne est en ce moment occultée par cette nouvelle polémique, à un mois des élections législatives.

Plusieurs célébrités ont été épinglées ces dernières années pour avoir arboré un « blackface », pratique qui remonte aux « minstrel shows » américains nés dans la première partie du XIXe siècle, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs et se moquer d’eux.