Algérie: Deux morts dans des heurts entre des protestataires et des policiers

CONTESTATION Des affrontements ont éclaté après la mort d’un adolescent mineur dans un accident de la circulation impliquant un véhicule de police

20 Minutes avec AFP
— 
(Illustration) Une manifestation étudiante à Alger, le 9 avril 2019.
(Illustration) Une manifestation étudiante à Alger, le 9 avril 2019. — Fateh Guidoum/PP AGENCY/SIPA

Deux personnes ont été tuées dans des heurts nocturnes entre des protestataires et les forces de l'ordre dans la région de Relizane, à 300 km à l’ouest d’Alger en  Algérie, a annoncé jeudi le procureur du tribunal d’Oued R’hiou, près de Relizane.

Ces heurts ont éclaté à la suite de la mort d’un adolescent mineur dans un accident de la circulation impliquant un véhicule de police, a déclaré le représentant du parquet. Des habitants en colère ont alors coupé la route à l’aide de pierres et de pneus enflammés. Deux personnes blessées lors de l’intervention des forces de l’ordre ont ensuite péri, a indiqué la même source. La nature exacte de ces blessures mortelles n’a pas été précisée.

« Appréhender le policier à l’origine de l’accident »

Toujours d’après le parquet, l’adolescent, âgé de 15 ans, a été tué dans une collision entre sa moto et une voiture de police. Cet accident a également provoqué des « blessures graves » à un homme de 25 ans, qui circulait avec lui sur le deux-roues.

Les protestataires, qui ont saccagé des bâtiments publics, ont tenté de s’introduire dans le commissariat de la ville dans le but d'« appréhender le policier à l’origine de l’accident », a encore précisé le parquet.

Le ministère de l’Intérieur a ordonné l’envoi d’une commission d’enquête de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour « déterminer les tenants et les aboutissants » de ces incidents, selon un communiqué officiel.