Israël : Netanyahu annule son déplacement à l’ONU en raison du contexte politique

DIPLOMATIE L’avenir du Premier ministre israélien reste compromis au lendemain des élections législatives dont les résultats n’ont pas assuré sa réélection

20 Minutes avec AFP

— 

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors d'un meeting de son parti Likoud, le 18 septembre 2019.
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors d'un meeting de son parti Likoud, le 18 septembre 2019. — AFP

Le Premier ministre israélienBenyamin Netanyahou a annulé son déplacement prévu à l’Assemblée générale des Nations unies en raison du « contexte politique » en Israël, ont indiqué mercredi des sources officielles.

Cette annonce intervient au lendemain des législatives israéliennes n’ayant pas permis de départager un gagnant entre Benyamin Netanyahou et son rival Benny Gantz, et menacent ainsi l’avenir politique du Premier ministre israélien, au pouvoir depuis une décennie.

Des pourparlers pour former un gouvernement de coalition

Après plus de 90 % des bulletins dépouillés selon les médias israéliens, son parti Likoud et la formation centriste Kahol Lavan («bleu-blanc ») de Benny Gantz obtiennent respectivement 31 et 32 sièges sur les 120 de la Knesset, le Parlement, et ne parviennent pas, même avec leurs alliés respectifs, à franchir le seuil des 61 députés pour obtenir une majorité. Des pourparlers ont débuté entre différents partis afin de former un gouvernement de coalition et éviter ainsi de nouvelles élections.

Au terme des législatives d’avril dernier, au résultat quasi similaire, Benyamin Netanyahou n’avait pas réussi à former une coalition pour se maintenir au pouvoir, et provoqué de nouvelles élections. Le président israélien Reuven Rivlin a indiqué qu’il souhaitait éviter la tenue d’un troisième scrutin rapide, privilégiant ainsi de facto des pourparlers entre les partis pour arriver à un compromis.

Rencontre USA-Israël

Benyamin Netanyahou devait notamment rencontrer le président américain Donald Trump la semaine prochaine en marge de l’Assemblée générale de l’ONU afin de discuter d’un possible traité de défense commune afin de « cimenter l’alliance exceptionnelle entre nos deux pays », avait déclaré ce week-end le locataire de la Maison-Blanche.

« J’attends avec impatience notre réunion à l’ONU pour faire avancer un Traité de défense historique entre les Etats-Unis et Israël », avait répondu sur Twitter Benyamin Netanyahou.