L'ONU s'excuse après avoir attribué le bombardement de Guernica à l'Espagne

OOPS L'erreur était présente depuis « deux ou trois ans » sur le site de l'organisation

20 Minutes avec AFP

— 

Une reproduction de «Guernica» au siège des Nations unies à New York.
Une reproduction de «Guernica» au siège des Nations unies à New York. — Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’ONU a présenté ses excuses à l’Espagne après avoir attribué sur son site internet le bombardement de la ville de Guernica le 26 avril 1937 à la République d’Espagne alors qu’il a été commis par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, a indiqué lundi son porte-parole.

« C’est une terrible erreur », a expliqué Stéphane Dujarric. Cette erreur a été repérée au cours du week-end sur le site internet de l’ONU recensant les cadeaux faits à l’Organisation mais elle était présente depuis « deux ou trois ans ». Le site en question a été arrêté le temps de faire les corrections nécessaires et de vérifier l’ensemble des données qui y figurent, a précisé le porte-parole.

« Nous présentons nos excuses à la population et au gouvernement d’Espagne »

L’erreur visait une vaste tapisserie suspendue à l’entrée du Conseil de sécurité reproduisant le célèbre tableau de Picasso. Réalisée par la Française Jacqueline de La Baume-Dürrbach, cette tapisserie a été prêtée à l’ONU par la famille de Nelson A. Rockefeller qui avait commandé l’œuvre en 1955.

« Les républicains (espagnols) ont été les victimes » du bombardement et « non les auteurs », a ajouté Séphane Dujarric. « Nous regrettons l’erreur et présentons nos excuses à la population et au gouvernement d’Espagne », a-t-il ajouté.