Ebola : Un ex-ministre congolais aurait détourné des fonds destinés à la lutte contre l’épidémie

CORRUPTION Selon ses avocats, plus de 1,9 million de dollars ont été déplacés après sa démission, il ne peut donc pas en être responsable

20 Minutes avec agences

— 

L'ancien ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga.
L'ancien ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga. — Al-Hadji Kudra Maliro/AP/SIPA

Un ancien ministre, soupçonné d’avoir détourné plus de quatre millions de dollars en République démocratique du Congo (RDC), a été arrêté ce samedi. La somme était normalement destinée à la lutte contre Ebola dans le pays.

Oly Ilunga, ex-ministre de la Santé, aurait détourné 4,3 millions de dollars américains, « mis à sa disposition par le trésor public […] pour lutter » contre l’épidémie, ont expliqué ses avocats ce dimanche. Placé en garde à vue, il sera présenté ce lundi au parquet. Il avait été interpellé et entendu fin août par la justice avant d’être interdit de sortie du territoire.

Une démission en pleine épidémie

Selon ses avocats, plus de 1,9 million de dollars ont été sortis des caisses en un mois après la démission d’Oly Ilunga, « de manière qu’il ne peut nullement en répondre ». Pour le reste, soit 2,4 millions de dollars, « les pièces comptables attestent que cette somme a exclusivement été utilisée aux fins de la lutte contre la maladie à virus Ebola ».

Nommé ministre de la Santé en décembre 2016, Oly Ilunga a démissionné le 22 juillet dernier en pleine crise de l’épidémie d’Ebola, qui sévit en RDC depuis août 2018. Il s’estimait désavoué par le nouveau président, Félix Tshisekedi, qui lui avait retiré la conduite de la lutte contre l’épidémie. Le virus a déjà fait 2.071 décès pour 3.084 cas enregistrés, selon le dernier bilan publié ce vendredi. Il s’agit de la dixième épidémie du genre en RDC.