Vikram : Le Pakistan accuse l’Inde de polluer l’espace avec sa sonde lunaire perdue

OBJECTIF LUNE Le ministre pakistanais des Sciences et des Technologies a fustigé l'« attitude irresponsable » et « désastreuse pour le monde » du voisin indien

20 Minutes avec agence

— 

La sonde indienne Vikram le 6 août 2019, soit la veille de la date prévue pour son alunissage.
La sonde indienne Vikram le 6 août 2019, soit la veille de la date prévue pour son alunissage. — AFP

L’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) a réussi à localiser sa sonde lunaire Vikram, perdue ce week-end dans les limbes de l’espace. C’est ce qu’a annoncé ce dimanche le directeur de l’agence indienne.

Les spécialistes tentent d’établir une communication avec l’engin spatial lancé le 22 juillet dernier, pour l’instant sans succès, rapporte le média asiatique ANI, relayé par franceinfo. L’ISRO avait perdu tout contact avec son module lors de l'alunissage de ce dernier dans la nuit de vendredi à samedi.

Un secteur trop « délicat » pour les politiques ?

L’incident a suscité des critiques venues du Pakistan voisin. Le ministre des Sciences et des Technologies a regretté ce dimanche sur Twitter que l’Inde « ajoute de nouveaux débris dans l’espace ». Le responsable pakistanais dénonce l'« attitude irresponsable » et « désastreuse pour le monde » du Premier ministre indien.

Le ministre pakistanais a également ironisé sur les échecs des missions spatiales indiennes Shakti et Chandrayaan-2, dans le cadre de laquelle Vikram et le véhicule Pragyan devaient se poser sur la Lune. Dans son tweet, il estime que l’exploration spatiale est un « secteur délicat » dans lequel « les politiciens ne doivent pas être autorisés à agir à la légère ».