L'incendie à bord d'un bateau de plongée s'est déclaré dans la nuit du 1er au 2 septembre 2019, au large de Santa Barbara.
L'incendie à bord d'un bateau de plongée s'est déclaré dans la nuit du 1er au 2 septembre 2019, au large de Santa Barbara. — (Santa Barbara County Fire/Sipa

ETATS-UNIS

Incendie d'un bateau en Californie: 20 corps remontés, pas d'espoir de retrouver des survivants

Au total, le drame a sans doute fait 34 victimes, prises au piège alors qu'elles dormaient sous le pont

Le lourd bilan se confirme. Après le violent incendie d’un bateau de plongée au large des côtes de Californie, les secours ont remonté 20 corps, et entre quatre et six dépouilles ont été localisées dans l’épave, a annoncé le shérif du comté de Santa Barbara, Bill Brown, mardi matin. Au total, de huit à neuf personnes sont portées disparues, et il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants – les recherches ont d’ailleurs été suspendues par les garde-côtes mardi matin. Au total, le bilan définitif devrait donc être de 34 victimes. Seuls cinq membres de l’équipage du Conception ont survécu après avoir réussi à sauter par-dessus bord.

Calciné jusqu’à la ligne de flottaison, le « Conception » gît à présent par une vingtaine de mètres de fond, à seulement 20 m de la côte de l’île de Santa Cruz, au large de Santa Barbara, son port d’attache. Il y avait jeté l’ancre à l’abri d’une crique pour passer la nuit. Les plongeurs vont continuer leurs opérations pour remonter les dernières dépouilles, a précisé le shérif.

Cinq membres de l’équipage ont survécu

Cinq membres de l’équipage, qui étaient réveillés lorsque l’incendie s’est déclaré, ont pu sauter par-dessus bord et ont été recueillis par un navire de plaisance présent non loin de là. « Les cinq membres d’équipage ont pu quitter le bord parce qu’ils se trouvaient dans la cabine principale », a expliqué un officier des gardes-côtes, Aaron Bemis, sur sur CNN. Les passagers, eux, « se trouvaient sous le pont. Selon les informations que nous avons, ils ont été piégés par le feu ».

Les médias américains ont diffusé un extrait du SOS lancé par radio par un membre d’équipage. « Je ne peux plus respirer », lance désespérément le marin à son interlocuteur des gardes-côtes. Ce dernier lui demande notamment si les passagers peuvent sortir et si l’équipage dispose d’extincteurs pour combattre les flammes, mais les réponses sont inaudibles.