Après son passage sur les Bahamas, l'ouragan Dorian rétrogradé en catégorie 3

INTEMPERIES Au moins cinq personnes sont mortes après qu’il a frappé les Bahamas

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration de l'ouragan Dorian, le 31 août 2019.
Image d'illustration de l'ouragan Dorian, le 31 août 2019. — HO / NOAA/RAMMB / AFP

Il est resté toute la nuit sur les Bahamas. L’ouragan Dorian a été rétrogradé en catégorie 3 après s’être acharné sur l’archipel des Caraïbes, où il a fait au moins cinq morts. Le phénomène reste extrêmement dangereux avec des vents d’environ 205 km/h et les habitants ont reçu pour consigne de ne pas bouger de leur abri.

Vents d’une extrême violence, vagues plus hautes que les maisons… Les dégâts, dont on n’a pas encore pris toute la mesure, semblent considérables. L’ouragan a quasiment fait du sur-place au-dessus de l’île de Grand Bahama, où il devrait rester encore une bonne partie de la journée de mardi avec ses pluies torrentielles et ses vents « catastrophiques », selon les prévisions du Centre national des ouragans américain (NHC) à 3h GMT.

Evacuations à l’est des Etats-Unis

Selon des témoignages sur les réseaux sociaux, le niveau de l’eau atteignait par endroits la hauteur des toits des maisons. Les vagues balayaient les toitures, déchiquetant violemment le bois des habitations transformé en débris, quand elles ne se ruaient pas à l’intérieur même des logements. Le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a évoqué lundi une « tragédie historique » pour cet archipel de 700 îles au relief très plat, facilement submergé par les vagues de trois à six mètres de haut charriées par l’ouragan. Les autorités ont annoncé le début des opérations de secours « là où les conditions le permettent ».

Aux Etats-Unis, plusieurs millions de personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud ont reçu l’ordre d’évacuer les côtes, que Dorian devrait frôler dans les prochains jours. « Si vous êtes dans une zone d’évacuation, partez MAINTENANT », a lancé le sénateur et ancien gouverneur de Floride Rick Scott. « Nous pouvons reconstruire vos maisons. Nous ne pouvons pas reconstruire votre vie ». A Washington, le président Donald Trump a réuni les responsables des services d’urgence, évoquant un ouragan qui « semble monstrueux ».

Selon la Croix-Rouge américaine, 19 millions de personnes vivent dans des zones qui pourraient être touchées. Jusqu’à 50.000 personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud pourraient avoir besoin d’un abri d’urgence en fonction de l’impact.