Hong Kong : La situation est « extrêmement préoccupante », estime l’Union européenne

MANIFESTATIONS Plusieurs figures du mouvement pro-démocratie hongkongais ont été arrêtées vendredi au cours d’un coup de filet dénoncé par des associations

20 Minutes avec AFP

— 

La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, estime que la situation à Hong Kong est
La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, estime que la situation à Hong Kong est — Philip FONG / AFP

Les multiples arrestations de manifestants pro-démocratie hongkongais, dont certains leaders du mouvement, inquiètent Bruxelles. La situation à Hong Kong est « extrêmement préoccupante », a estimé la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, ce vendredi à Helsinki, appelant au respect de la liberté de manifester.

« L’évolution de la situation à Hong Kong au cours de ces dernières heures est extrêmement préoccupante. Nous attendons des autorités de Hong Kong qu’elles respectent la liberté de réunion, d’expression et d’association ainsi que le droit à manifester pacifiquement », a déclaré Federica Mogherini après des entretiens avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE.

Les associations dénoncent une tentative chinoise de museler l’opposition

Plusieurs figures du mouvement pro-démocratie hongkongais, dont Joshua Wong et un député, ont été arrêtées vendredi au cours d’un coup de filet dénoncé par des associations comme une tentative chinoise de museler l’opposition après l’interdiction d’une grande manifestation samedi.

La région semi-autonome traverse depuis près de trois mois sa pire crise depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations et des actions quasi quotidiennes qui ont parfois dégénéré.

Les manifestations annulées

Un nouveau rassemblement massif était prévu samedi pour le cinquième anniversaire du refus par Pékin d’organiser des élections au suffrage universel dans la ville, décision qui fut le déclencheur du « Mouvement des parapluies » de 2014, marqué par 79 jours d’occupation du cœur financier et politique de Hong Kong.

Mais après la confirmation de l’interdiction de ce rassemblement, les organisateurs ont retiré vendredi leur appel à manifester pour ne pas jeter d’huile sur le feu. D’autres initiatives, toutefois, se préparent.