McCain se retire du Michigan... Homer Simpson pour Obama

USA 2008 Le journal de l'Amérique qui se cherche un président...

La rédaction à Paris, New York et Los Angeles

— 

L'horizon se dégage pour le démocrate Barack Obama à environ un mois de l'élection présidentielle américaine, plusieurs sondages publiés mercredi le donnant favori face à John McCain et une étude le plaçant au-dessus de la barre des 50% dans trois des principaux Etats clefs.
L'horizon se dégage pour le démocrate Barack Obama à environ un mois de l'élection présidentielle américaine, plusieurs sondages publiés mercredi le donnant favori face à John McCain et une étude le plaçant au-dessus de la barre des 50% dans trois des principaux Etats clefs. — Max Whittaker AFP/Getty Images
Le journal de l'Amérique qui se cherche un président

Jeudi 2 octobre (J - 33)


McCain fait une croix sur le Michigan

A un mois de la présidentielle, les candidats doivent faire des choix. Notamment où concentrer leurs dépenses. A ce petit jeu, McCain semble avoir renoncé au Michigan, cet Etat du nord, coincé entre les grands lacs. Le Michigan n’est pas à proprement parler un swing state (les démocrates l’ont gagné lors des quatre précédents scrutins), mais il semblait pouvoir être un champ de bataille, notamment car Obama n’avait pu y faire campagne lors des primaires démocrates. L’effet Palin devait aussi jouer pour séduire une franche sociale-conservatrice, dans une région qui compte de nombreux chasseurs. Mais les derniers sondages donnaient Obama en tête avec au moins 7 points d’avance. D’après Karl Rove, interviewé sur Fox News, ce genre de choix est «drastique mais nécessaire».

 

L’application Obama pour l’iPhone

Après le texto pour prévenir les supporteurs, l’équipe d’Obama propose désormais une application pour l’iPhone. Ca ressemble pas mal au site MyBarackObama et permet d’organiser ses contacts, de trouver les GQ ou les événements les plus proches de chez soi.

 

Un site web pour bloquer la récession

Pas directement lié à la présidentielle mais trop américain pour être donné ailleurs. «Tous ces discours irresponsables sur la récession ne font que la rendre plus probable», dit ce site Internet. Qui propose un accès aux principaux sites (anglo-saxons) d’actualité, où tous les mots genre «crisis, bailout, downturn» sont stabilotés  en noir. Il n’y a quasi plus de blanc sur CNN Money.

 

 

Pubs indépendantes

 «Right Change», un groupe 527 (non affilié directement à un parti) bombarde les ondes, entre autre celles de Fox News, de spots anti Obama. Notamment celui-ci, qui demande si Obama est synonyme de «changement ou juste plus de taxes». 

 

 

De l’autre côté, il y a MoveOn, qui demande: «Qui est responsable de la crise». Et répond: «John McCain et ses amis». Du classique, donc.

 

nbsp;

Meghan McCain on the road sans papa

La fille du candidat (blogueuse et auteur d’un livre illustré pour enfants intitulé «Mon papa John McCain qui se vend comme des petits pains) se lance dans un tour solo qui l’amènera notamment dans l’Etat très disputé de l’Ohio.

Homer for Obama
Ca sera diffusé le 2 novembre, (deux jours avant l'élection), mais ça fait déjà grincer des dents: dans un épisode des Simpsons, Homer tentera de voter pour Obama. Mais à chaque fois qu'il presse le bouton, la machine enregistre un vote pour John McCain. D'après un des scénaristes, il s'agit surtout de "se moquer des machines à voter" et pas d'un endorsement. "C'est honteux de suggérer que les républicains fraudent quand les démocrates le font à une plus grande échelle", s'emporte un rédacteur conservateur de NewsBuster.