Incendie en Amazonie : Le pape « inquiet » pour le « poumon vital » de la planète

INCENDIES Le pape s’est dit très préoccupé par ces nombreux incendies

J.-L. D. avec AFP

— 

Les feux en Amazonie
Les feux en Amazonie — AFP PHOTO / NOAA

Le pape François s’est dit « inquiet » dimanche, après la traditionnelle prière de l’Angelus, pour les incendies qui ravagent la forêt amazonienne, « ce poumon vital pour notre planète ».

« Nous sommes préoccupés pour les vastes incendies qui se sont développés en Amazonie. Ce poumon de forêt est vital pour notre planète », a dit le pontife argentin, devant une foule de fidèles massés sur la Place Saint-Pierre.

Un pape écologique

Le pape sud-américain, qui organisera à l’automne une grande conférence mondiale sur l’Amazonie, a appelé les 1,3 milliard de catholiques de la planète, à « prier pour que, grâce à l’engagement de tous, ces incendies soient éteints le plus vite possible ».

Le pape François, élu en mars 2013, a rencontré en mai le chef indigène Raoni, venu alerter l’Europe sur la déforestation de l’Amazonie. Le chef du peuple nomade kayapo cherchait aussi à collecter un million d’euros pour protéger la réserve de Xingu, au Brésil.

Dans son encyclique « Laudato si » (mai 2015), texte à tonalité très sociale sur l’écologie, le pape a dénoncé l’exploitation de la forêt amazonienne par « d’énormes intérêts économiques internationaux ».