VIDEO. Bangladesh : 200.000 Rohingyas commémorent leurs deux ans d’exil

REFUGIES Il y a deux ans, les Rohingyas, persécutés, ont fui la Birmanie

J.-L. D. avec AFP

— 

Des Rohingyas
Des Rohingyas — SIPA

Ils l’appellent le « Jour du Génocide » : environ 200.000  Rohingyas ont manifesté ce dimanche dans un camp de réfugiés du Bangladesh, pour commémorer le deuxième anniversaire de leur exil de Birmanie. Quelque 740.000 membres de cette ethnie musulmane ont fui l’Etat de Rakhine, dans l'ouest du pays, en août 2017, à la suite d'une opération de répression de l’armée en Birmanie - pays à forte majorité bouddhiste.

Des familles entières avaient rejoint dans des conditions très difficiles 200.000 Rohingyas victimes de persécution et déjà installés de l’autre côté de la frontière, au Bangladesh. Au total, près d’un million de personnes sont désormais réparties dans une trentaine de camps de réfugiés du district bangladais frontalier de Cox’s Bazar (sud-est).

« Le monde ne prête pas attention au malheur des Rohingyas »

Sous le soleil, des enfants, des femmes portant le voile et des hommes vêtus de pagnes multicolores ont défilé dimanche en criant « Dieu est grand, longue vie aux Rohingyas ! ». Ils disaient commémorer ce qu’ils appellent le « Jour du génocide ».

Rassemblés dans ce qui est devenu le plus grand camp de réfugiés du monde, ils ont entonné une chanson populaire en signe de complainte : « Le monde ne prête pas attention au malheur des Rohingyas », affirment les paroles.