« Ocean Viking » : A l’annonce du débarquement à Malte, les migrants laissent éclater leur joie

RESCAPES La promesse d’une terre après des jours d’errance en mer a été célébrée comme il se doit

J.-L. D. avec AFP

— 

« Ocean Viking »: Joie d'arriver
« Ocean Viking »: Joie d'arriver — SIPA

Une clameur, des applaudissements, puis des hurlements de joie, des chants et des embrassades ont éclaté ce vendredi sur le pont de « l’Ocean Viking » à l’annonce du débarquement à Malte des 356 rescapés africains, qui patientaient pour certains depuis quinze jours à bord.

« OHHHHH, da Alshokhol ! great job ! Bravo ! », « Merci Malte », « Merci SOS », « Merci à tous », une explosion de bonheur manifestée bras levés, têtes chavirées et corps enlacés par les très jeunes gens qui composent la majorité des personnes recueillies, après avoir fui la Libye sur des canots pneumatiques.

Remerciements sur le pont

« Nous ne retournerons jamais ! », ont aussitôt entonné des Soudanais, qui comptent pour les deux tiers des groupes secourus au fil de quatre sauvetages opérés par les marins de SOS Méditerranée, entre le 9 et le 12 août.

La joie a déferlé sur le pont de bois où tous dorment, serrés, dans la promiscuité, depuis près de deux semaines. « Merci mama ! » : les jeunes se sont rapidement portés vers l’équipe médicale de MSF, embrassant et soulevant l’infirmière, Mary Jo, qui a pris soin d’eux depuis leur arrivée à bord.

Un débarquement au large

Ils se sont ensuite succédé pour étreindre les sauveteurs de SOS, Tanguy, Clément, Antonin, Basile, Eric, Alessandro et les autres, portés en triomphe au-dessus des têtes, les cinq bébés et enfants du bord hissés sur les épaules.

Dans un tweet, le Premier ministre maltais Joseph Muscat a précisé que le débarquement se ferait au large, par transfert des candidats à l’immigration sur des vedettes de ses garde-côtes.

Toucher la terre ferme

Cet ultime transfert, qui les amène enfin en Europe, sera le dernier avant la terre ferme après ceux qui les ont conduits lors des opérations de sauvetage de leur canot pneumatique au Zodiac des secours, puis jusqu’au pont de l'« Ocean Viking. »

Les premiers devaient toucher la terre ferme vers 21h après un lent transfert pendant deux heures trente au large des côtes maltaises (à environ 30 km) vers des navires militaires.

Répartition entre six pays

Le Premier ministre Joseph Muscat a en effet précisé que l'« Ocean Viking » n’était pas autorisé à entrer dans les eaux nationales, ajoutant qu’aucune des personnes à bord n’allait ensuite rester dans l’archipel.

Les migrants seront répartis entre six pays : la France qui en accueillera 150, l’Allemagne, l’Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Roumanie.