VIDEO. «Ocean Viking»: Le bateau est loin d'être le premier navire de migrants empêché d'accoster

SECOURS AUX MIGRANTS Le navire humanitaire Ocean Viking est bloqué en mer depuis douze jours, faute de pays prêt à accueillir ses passagers. Par le passé, d’autres bateaux de migrants se sont retrouvés dans la même situation

L.A.

— 

Le 10 juillet 1947, le bateau «Exodus», affrété par la Haganah, quitte le port de Sète avec 4.554 juifs rescapés des camps nazis à son bord.
Le 10 juillet 1947, le bateau «Exodus», affrété par la Haganah, quitte le port de Sète avec 4.554 juifs rescapés des camps nazis à son bord. — G.P.O.

Les conditions sont de plus en plus précaires à bord de l’Ocean Viking. Médecins sans frontières vient d’annoncer qu’il ne restait plus que trois jours de nourriture à bord du bateau de secours aux migrants. Pourtant, le navire patiente toujours dans les eaux internationales, entre Malte et la Sicile, dans l'attente de pays prêts à accueillir les migrants secourus. L’Ocean Viking n’est pas le premier navire de migrants à être empêché d’accoster.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Exodus 1947 s’était déjà retrouvé dans la même situation. Le 10 juillet 1947, le bateau affrété par la Haganah quitte le port de Sète avec 4.554 juifs rescapés des camps nazis à son bord. Sa mission : accoster en Palestine et permettre une immigration juive sur ce territoire arabe. Mais à 30 kilomètres des côtes palestiniennes, le bateau est arraisonné et ses passagers entament alors un long périple.

Plus récemment, en 2015, ce sont près de 600 réfugiés rohingyas qui se sont retrouvés bloqués en mer pendant vingt jours, retenus par la marine thaïlandaise. Mais c’est sûrement l’Aquarius, le célèbre navire de secours de migrants affrété par SOS Méditerranée, qui a le plus patienté en eaux internationales. Son successeur, l’Ocean Viking, bloqué en mer depuis douze jours, semble se dessiner le même avenir.