Etats-Unis: Un tueur en série d’homosexuels exécuté en Floride

PEINE DE MORT Gary Ray Bowles avait avoué le meurtre de six hommes en 1994

20 Minutes avec AFP

— 

Photo non datée de Gary Ray Bowles en prison en Floride
Photo non datée de Gary Ray Bowles en prison en Floride — /AP/SIPA

Un homme de 57 ans qui a avoué avoir tué six hommes en 1994, en ciblant des homosexuels, a été exécuté par injection létale en Floride jeudi soir. Gary Ray Bowles, surnommé le « meurtrier de l'I-95 », en référence à cette grande autoroute de l'est des Etats-Unis au bord de laquelle il laissait les cadavres de ses victimes, a été déclaré mort à 4h58, heure de Paris. Dans une dernière déclaration écrite, il s'est excusé « pour la peine et les souffrances » qu'il a causées. « Je n'ai jamais voulu que ma vie ressemble à ça. On ne se lève pas un matin en décidant qu'on va devenir un tueur en série », a-t-il regretté.

Le 13e détenu mis à mort depuis le début de l'année

En 1994, Gary Ray Bowles avait été arrêté à Jacksonville, dans le nord-est de la Floride, pour le meurtre de Walter Jamelle Hinton. Il a ensuite avoué avoir tué cinq autres hommes dans plusieurs Etats mais n'a été condamné à la peine capitale que pour son sixième assassinat, celui de Hinton.

Gary Ray Bowles a vécu une enfance compliquée. Son père est mort avant sa naissance et il a été abusé dans son enfance par deux compagnons successifs de sa mère. Il a commencé la drogue et l'alcool à 11 ans, et a failli tuer l'un de ses beaux-pères à l'âge de 13 ans en le frappant à la tête avec une pierre. Ancien prostitué, Gary Ray Bowles visait volontairement des hommes gays à qui il dérobait ensuite leur argent.

La Cour suprême de Floride a rejeté les multiples demandes de suspension de son exécution. Dans cet état américain, les condamnés à mort peuvent choisir entre la chaise électrique ou l'injection létale. Un citoyen volontaire officie comme bourreau, étant payé 150 dollars. Gary Ray Bowles est le 13e détenu mis à mort depuis le début de l'année aux Etats-Unis, le troisième cette semaine.

Etats-Unis: Après de mois de pause, les exécutions reprennent jeudi