Walmart accuse Tesla et ses panneaux solaires d’avoir provoqué plusieurs incendies dans ses magasins

JUSTICE Le géant américain de la grande distribution accuse Tesla « d’années de négligences graves » et d’avoir appliqué « un modèle commercial irréfléchi » avec ses panneaux solaires

20 Minutes avec agence
— 
Des panneaux solaires.
Des panneaux solaires. — WITT/SIPA.

Le géant américain Walmart en est persuadé : Tesla est responsable d’au moins sept incendies qui se sont déclarés sur les toits de plusieurs de ses magasins entre 2012 et 2018. En cause ? Des panneaux solaires installés par la firme d’Elon Musk qui a racheté la société SolarCity en 2016.

L’enseigne de grande distribution a donc déposé une plainte ce mardi devant la Cour suprême de l’État de New York, rapporte le New York Times.

Des « négligences graves »

Walmart estime que ces incendies sont le fruit de plusieurs années « de négligences graves » et que Tesla « n’a pas respecté les normes de sécurité de l’industrie en matière d’installation, d’exploitation et de maintenance de ses systèmes solaires ».

Les accusations vont encore plus loin. La société évoque dans sa plainte « un modèle commercial irréfléchi » qui consistait « à installer les systèmes de panneaux solaires au hasard et aussi rapidement que possible afin de générer des bénéfices ».

La réaction de Tesla attendue

En mai 2018, après plusieurs départs de feu, la société a demandé à Tesla de désactiver tous les panneaux solaires présents sur les toits de plus de 240 magasins aux Etats-Unis. Mais en novembre, un nouvel incendie s’est déclaré en Californie, malgré cette mesure.

Walmart réclame donc désormais des dommages à Tesla et le retrait de tous ses panneaux. Tesla n’a pas encore réagi à cette plainte.