Brésil: São Paulo plongée dans le noir, des internautes font le lien avec les incendies en Amazonie

NUIT São Paulo n’a néanmoins pas reçu les fumées des incendies qui ont lieu actuellement en Amazonie

R.G.-V. avec AFP

— 

La ville de Sao Paulo. (archives)
La ville de Sao Paulo. (archives) — NELSON ALMEIDA / AFP

La nuit en plein jour, ou presque, à São Paulo. Lundi soir, la grande métropole brésilienne s’est retrouvée dans le noir environ une heure, relate Le Figaro. Il n'en fallait pas moins pour que les internautes fassent le lien avec les différents incendies qui ravagent actullement les forêts de  l'Amazonie. Les Etats de l’Amazonas et de Rondonia sont en proie aux flammes, la Bolivie aussi. Mais ces secteurs sont situé à 2.700 km de São Paulo.

Forte augmentation des incendies

Les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 83 % depuis le début 2019, par rapport à l’année précédente, notamment en Amazonie en raison de la déforestation et de la sécheresse. Entre janvier et août, 72.843 départs de feu ont été enregistrés dans le pays, contre 39.759 sur la totalité de l’année 2018, selon des chiffres de l’Institut national de recherche spatiale (Inpe) qui observe notamment l’évolution de la forêt au Brésil.

Les feux en Amazonie sont notamment provoqués par les défrichements par brûlis utilisés pour transformer des aires forestières en zones de culture et d’élevage ou pour nettoyer des zones déjà déforestées, généralement pendant la saison sèche qui s’achève dans deux mois. Selon l’Inpe, la déforestation en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018.

Ces chiffres ont été remis en cause par le président d’extrême droite, Jair Bolsonaro, féroce critique des politiques de protection de l’environnement, qui a limogé Ricardo Galvao, son président, l’accusant de mentir et de nuire à l’image du Brésil.