Cyberattaque: Au Texas, plusieurs sites officiels victimes d'un ransomware

VIRUS Les pirates ont pris en otage les données de plusieurs collectivités locales

20 Minutes avec agence

— 

Le ransomware chiffre toutes vos données et demande une rançon pour les «libérer».
Le ransomware chiffre toutes vos données et demande une rançon pour les «libérer». — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Après Baltimore (Maryland) et Riviera Beach (Floride), le Texas est à son tour victime d’une grande cyberattaque. Dans la matinée de vendredi, 23 institutions gouvernementales ont été la cible d’un ransomware, logiciel qui conserve les données et ne les rend que contre une rançon.

Selon l’Etat du Texas, les réseaux et systèmes fédéraux n’ont pas été touchés par l’attaque. Les victimes seraient surtout des collectivités locales. L’enquête n’a pas encore permis d’identifier le ou les pirates. Il pourrait s’agir d’une seule et unique personne, rapporte Engadget ce dimanche.

La piste d’un e-mail malveillant

Le département des ressources d’information n’est pas encore parvenu à expliquer par quel moyen le pirate a réussi à infiltrer les réseaux. Cette intrusion sur les sites gouvernementaux pourrait être le fait d’un simple e-mail contenant un lien ou une pièce jointe malveillante.

Habituellement, ce type d’attaque s’accompagne d’une demande de rançon pour la restitution des fichiers séquestrés. Le Texas n’a pas encore indiqué s’il allait céder au chantage et verser une rançon. On ignore le montant de la somme réclamée par le pirate.