Canaries: L'incendie qui a ravagé plus de 10.000 hectares depuis samedi ralentit

INTEMPERIES Un millier de pompiers et agents sont mobilisés sur le terrain, ainsi qu'une quinzaine d'appareils aériens

20 Minutes avec AFP

— 

La progression de l'incendie qui ravage depuis samedi l'île espagnole de Grande Canarie a ralenti dans la nuit de lundi à mardi grâce à la diminution du vent.
La progression de l'incendie qui ravage depuis samedi l'île espagnole de Grande Canarie a ralenti dans la nuit de lundi à mardi grâce à la diminution du vent. — DESIREE MARTIN / AFP

Grâce à la diminution du vent, la progression de l’incendie qui ravage l’île espagnole de Grande Canarie depuis samedi a ralenti dans la nuit de lundi à mardi, ont annoncé les autorités locales, ce mardi.

« D’après les techniciens qui ont visité la zone cette nuit, l’incendie ralentit (…) et perd de la puissance », a annoncé dans un tweet le président de la région des Canaries, Angel Victor Torres. « Par chance, le vent est tombé. (…) Par conséquent, la nuit s’est très bien passée, contrairement à ce à quoi nous nous attendions », a expliqué un responsable de l’île de Grande Canarie, Antonio Morales, sur la radio Cadena Ser.

Plus de 10.000 hectares partis en fumée

« L’impact sur le parc naturel de Tamadaba​ », une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de Grande Canarie, « a été moindre que ce que nous craignions au départ, (le feu) n’a pas atteint la Réserve naturelle intégrale d’Inagua (…) Il s’est agi en majorité d’un feu superficiel de faible intensité » dans le parc, a-t-il précisé. Selon Antonio Morales, une partie des milliers de personnes évacuées pourraient être autorisées à regagner leurs habitations si cette amélioration des conditions se maintient.

Lundi, les autorités avaient annoncé qu’environ 10.000 hectares étaient affectés par cet incendie qui s’est déclaré samedi dans le centre montagneux de l’île située au large du Maroc. Un millier de pompiers et agents sont mobilisés sur le terrain, ainsi qu’une quinzaine d’appareils aériens. Cet incendie est le troisième en dix jours à toucher l’île de Grande Canarie.