Manifestations des «gilets jaunes»: Ce qu'a vraiment déclaré Vladimir Poutine devant Emmanuel Macron

FAKE OFF Deux traductions différentes des propos du président russe sur les manifestations en France ont circulé. Vladimir Poutine a bien évoqué « onze morts » liées au mouvement des « gilets jaunes »

Mathilde Cousin

— 

Vladimir Poutine s'est exprimé sur les manifestations des «gilets jaunes» lors d'une conférence de presse lundi au fort de Brégançon avec Emmanuel Macron.
Vladimir Poutine s'est exprimé sur les manifestations des «gilets jaunes» lors d'une conférence de presse lundi au fort de Brégançon avec Emmanuel Macron. — Gerard Julien/AP/SIPA
  • Lundi, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont tenu une conférence de presse commune à Brégançon.
  • Le président russe est revenu sur le mouvement des « gilets jaunes ». Des traductions différentes des propos du président russe ont été diffusées.
  • Vladimir Poutine a bien évoqué « onze personnes (…) mortes » et « 2.500 personnes (…) blessées, y compris 2.000 policiers. »

Une pique adressée à Emmanuel Macron. Lundi, lors d’une conférence de presse commune avec le président français, Vladimir Poutine est revenu sur les manifestations des « gilets jaunes ». Le président était interrogé sur les manifestations à Moscou et sur les arrestations de manifestants avant la tenue d’élections locales, qui doivent se dérouler le 8 septembre.

Ce court passage a fait l’objet de plusieurs traductions, suscitant la confusion de plusieurs internautes.

Une traduction en direct, diffusée sur le compte Twitter d’Emmanuel Macron, attribue ces propos à Vladimir Poutine : « Cela ne se passe pas qu’en Russie. Je suis invité par le président français, je suis un peu mal à l’aise en le disant, mais vous savez tous que, pendant les manifs des " gilets jaunes ", il y avait plusieurs dizaines de personnes qui avaient été blessées, il y avait aussi des policiers qui avaient été blessés, et on veut pas du tout que des événements pareils se passent dans la capitale russe, mais on va toujours respecter la loi en le faisant. » Le passage est visible à partir de 41' 25" dans la vidéo ci-dessous :

Des internautes ont comparé cette traduction à celle de RT, média proche du Kremlin. Voici la traduction qui a été diffusée sur le compte français de la chaîne russe : « Vous savez que ce n’est pas qu’en Russie qu’il y a des événements de ce type. Ce n’est pas très commode de le dire, je suis invité ici. Vous savez qu’il y a eu les manifestations des " gilets jaunes ", d’après nos calculs je crois il y a eu onze personnes qui sont mortes, plus de 2.000 personnes qui ont été blessées, il y a notamment des policiers qui ont été blessés. Nous ne voudrions pas que de tels événements se déroulent dans la capitale russe et nous ferons tout pour éviter que notre situation intérieure dépasse le cadre de la loi. »

L’AFP a également évoqué ce bilan de « onze personnes tuées et 2.500 blessées ». Cette traduction a été reprise par de nombreux médias français.

FAKE OFF

Qu’a véritablement déclaré le président russe au sujet des « gilets jaunes » ? Vladimir Poutine a bien évoqué « onze personnes (…) mortes » et « 2.500 personnes (…) blessées, y compris 2.000 policiers. » Ces propos ont notamment été retranscrits par l’agence de presse russe Interfax. « On connaît tous les événements concernant ce qu’on appelle les " gilets jaunes ", pendant lesquels, selon nos calculs, onze personnes sont mortes, 2.500 personnes ont été blessées, y compris 2.000 policiers », a lancé Vladimir Poutine.

En janvier, Emmanuel Macron avait déjà évoqué le chiffre de « onze morts », mais aucune de ces personnes n’avaient été « la victime des forces de l’ordre », avait ajouté le président français. Dix personnes sont mortes depuis novembre dans des accidents de la route, en marge des manifestations. Une onzième victime, Zineb Redouane, une octogénaire marseillaise, est morte le 2 décembre après avoir été touchée par une grenade lacrymogène alors qu’elle fermait les volets de son appartement au quatrième étage.

Quant aux blessés, le ministère de l’Intérieur en avait recensé mi-mai 2.448 chez les manifestants depuis le début du mouvement, et 1.797 parmi les forces de l’ordre. Un collectif de manifestants, essentiellement composé de « gilets jaunes », a recensé plusieurs blessures graves : 22 personnes éborgnées, cinq autres ayant perdu une main, tandis que d’autres manifestants ont perdu l’odorat ou un testicule, rappelle RTL.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.