Donald Trump met en garde Fox News, sa chaîne préférée qui a osé publier un sondage le donnant perdant

ETATS-UNIS La chaîne conservatrice a osé diffuser un sondage donnant Donald Trump perdant face aux potentiels candidats démocrates lors de la présidentielle de 2020

20 Minutes avec agence

— 

Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, avant de monter à bord d'Air Force One pour partir en vacances, le 9 août 2019.
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, avant de monter à bord d'Air Force One pour partir en vacances, le 9 août 2019. — Evan Vucci/AP/SIPA

Entre Donald Trump et Fox News, la lune de miel est terminée. La chaîne préférée du président américain depuis de longues années semble ne plus trouver grâce à ses yeux. Son tort ? Avoir diffusé le 15 août dernier un sondage sur la présidentielle de 2020 qui donne Trump perdant contre tous les favoris à l’investiture démocrate (Joe Biden, Bernie Sanders, Elizabeth Warren, et Kamala Harris), rapporte Le Monde.

« Fox a changé, mes pires sondages sont toujours venus de Fox. Quelque chose se passe en ce moment, je vous le dis, et je ne suis pas content », aurait déclaré le chef d’Etat.

Des menaces à peine voilées

Car ce ne serait pas le premier impair de la chaîne conservatrice. Donald Trump avait déjà fustigé sur Twitter l’intervention du chroniqueur Juan Williams. Ce dernier avait osé qualifier de « brutale » la guerre commerciale menée contre la Chine. Le président avait jugé l’analyste « pathétique ». « Il est toujours méchant et ne dit que des choses fausses », avait-il commenté.

Donald Trump aurait même menacé Fox News de représailles. « Je pense que Fox fait une grosse erreur parce que, vous savez, c’est moi qui décide pour les très gros débats » de l’élection présidentielle, aurait-il déclaré selon des propos rapportés par Le Monde. Sous entendu : la chaîne pourrait être privée de débat.

Le président américain sait cependant à quel point il a besoin de Fox News pour sa campagne. Avec ce rappel à l’ordre, il espère certainement s’assurer un soutien encore plus prononcé de la chaîne conservatrice.