VIDEO. Incendie aux Canaries : Un «drame environnemental», plus de 10.000 hectares détruits par les flammes

FEU Les flammes ont atteint 50 mètres de hauteur par endroits, empêchant les 700 pompiers mobilisés de s’y attaquer, même à l’aide de moyens aériens

20 Minutes avec AFP

— 

Près de 5.000 personnes ont été évacuées d'une zone touristique de l'île espagnole de Grande Canarie en raison d'un incendie de forêt qui a ravagé quelque 3.400 hectares.
Près de 5.000 personnes ont été évacuées d'une zone touristique de l'île espagnole de Grande Canarie en raison d'un incendie de forêt qui a ravagé quelque 3.400 hectares. — DESIREE MARTIN / AFP

Un incendie, qui a ravagé quelque 10.000 hectares de forêt sur l’île espagnole de Grande Canarie depuis samedi, constitue un « drame environnemental », selon le président des Canaries, Angel Victor Torres. Des centaines de pompiers restaient mobilisés dans la nuit de lundi à mardi sur l’île touristique de Grande Canarie, pour lutter contre « l’incendie le plus important » survenu cette année en Espagne, selon le gouvernement.

« Il s’agit d’un grand incendie de forêt, extrêmement sérieux, qui est arrivé avec une vague de chaleur » et n’est toujours pas contrôlé, a dit vers 23H30 Torres, lors d’une conférence de presse retransmise à la télévision. Le périmètre de ce feu de forêt, qui s’était déclaré samedi dans le centre montagneux de l’île située au large du Maroc, « augmente » et « on estime que 10.000 hectares sont affectés », ont déploré les services d’urgence régionaux sur leur compte Twitter.

Plus de 9.000 personnes ont déjà été évacuées de leur logement, mais aucun blessé n’a été déploré.

Evacuations et mesures de confinement

Des habitants ont par ailleurs été « confinés » dans un centre culturel à Artenara​, une « mesure technique temporaire » selon les services d’urgence, les accès au village et les routes possibles d’évacuation étant pour l’heure trop dangereux à emprunter. L’incendie s’étend sur une zone classée « réserve de biosphère » par l’Unesco pour ses paysages très divers comprenant entre autres des pinèdes. Il risquait de progresser vers la réserve d’Inagua, la zone la plus riche en biodiversité et la plus protégée, a précisé Federico Grillo, chef des services d’urgence de l’île.

L’intérieur de Grande Canarie, comportant plusieurs zones protégées, est prisé des randonneurs mais le gros des touristes fréquente plutôt les plages. Le gouvernement régional a d’ailleurs tenu à souligner dans un communiqué que le tourisme n’était pas affecté par l’incendie car « aucun complexe touristique n’en ressent les effets ». Un autre incendie avait déjà parcouru 1.500 hectares à l'intérieur de l'île la semaine dernière, sans faire de blessés. Si celui-ci était maîtrisé, les pompiers n’étaient pas parvenus à l’éteindre complètement lorsque le nouvel incendie s’est déclaré.

Les Canaries, archipel de sept îles dont Grande Canarie est la deuxième la plus fréquentée, ont accueilli l’an dernier 13,7 millions de touristes, en particulier britanniques et allemands. L’Espagne, deuxième destination touristique mondiale, est touchée chaque été par de nombreux incendies de forêt du fait de son climat aride.