Affaire Nora Quoirin: Les parents réclament le corps de l'adolescente disparue en Malaisie

ENQUETE L'adolescente franco-irlandaise avait été retrouvée morte mardi dans la jungle en Malaisie, dix jours après sa disparition

20 Minutes avec AFP

— 

Affaire Nora Quoirin: Les parents réclament le corps de l'adolescente disparue en Malaisie
Affaire Nora Quoirin: Les parents réclament le corps de l'adolescente disparue en Malaisie — Sanghwan Jung/REX/SIPA

L’adolescente franco-irlandaise a été retrouvée morte mardi dans la jungle malaisienne, dix jours après sa disparition. Ce vendredi, les parents de Nora Quoirin ont réclamé de récupérer son corps, a annoncé la police, après une autopsie qui n’a montré aucun signe d’agression. L’adolescente avait disparu dans la nuit du 3 au 4 août, juste après être arrivée avec sa famille pour des vacances dans le complexe hôtelier Dusun Resort, à 70 kilomètres environ au sud de la capitale, Kuala Lumpur.

Mohamad Mat Yusop, le chef de la police de l’Etat malaisien de Negeri Sembilan, où avait été retrouvé le corps jeune fille, a déclaré à l’AFP que les démarches administratives pour permettre le rapatriement de sa dépouille à Londres, où vivait l’adolescente de 15 ans avec sa famille, étaient en cours.

« Comprendre les causes de sa mort »

Les parents de Nora Quoirin ont estimé que les résultats de l’autopsie « livrent des informations qui aident à comprendre les causes de la mort », selon un communiqué diffusé par leur avocat malaisien.

Ils estiment cependant que leur fille « est décédée dans des circonstances extrêmement complexes », et espèrent toujours obtenir « davantage de réponses à (leurs) nombreuses questions ». « Nous allons ramener Nora à la maison, où elle sera enterrée à proximité de ses familles de France et d’Irlande », ont-ils ajouté.

D’après les résultats d’autopsie présentés par les autorités, Nora Quoirin, qui souffrait d’un trouble mental, est probablement morte après avoir passé une semaine dans la jungle d’une « hémorragie aux intestins due au fait de ne pas avoir mangé », ainsi que d’un « stress extrême ». La jeune fille était atteinte d’holoprosencéphalie, une malformation du cerveau. Elle disposait d’une expression orale limitée et n’était capable d’écrire que quelques mots.