Salvini pourrait «entraîner l'Italie hors de l'UE» estime un ancien Premier ministre italien

POLITIQUE Pour Enrico Letta, « les élections sont assez probables »

20 Minutes avec AFP

— 

Matteo Salvini se prend en photo avec un de ses supporters, le 11 août 2019.
Matteo Salvini se prend en photo avec un de ses supporters, le 11 août 2019. — Carmelo Imbesi/AP/SIPA

L’ancien chef du gouvernement italien Enrico Letta, de centre gauche, s’est dit « très préoccupé » dimanche face « au chaos politique » en Italie, estimant nécessaire de stopper l’ascension de l’homme fort de l’extrême droite, Matteo Salvini, qui « pourrait entraîner l’Italie hors d’Europe ». Enrico Letta, ancien numéro 2 du Parti démocrate (centre gauche, PD), a dirigé l’Italie d’avril 2013 à février 2014. Retiré de la vie politique, il vit désormais à Paris.

Le chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini a fait exploser jeudi la coalition formée avec le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), au pouvoir depuis 14 mois, et réclame la fin du gouvernement de Giuseppe Conte et des élections anticipées. « Cette majorité n’avait aucune chance de durer, c’étaient deux partis incompatibles », a constaté Enrico Letta, soulignant que Matteo Salvini, « en grand opportuniste, cherche à tirer les bénéfices » de la crise.

« Élections assez probables »

Pour Enrico Letta, aujourd’hui doyen de l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po Paris, « les élections sont assez probables », puisqu’il sera « très compliqué de mettre ensemble des partis aussi différents que le PD et le M5S » pour former une nouvelle coalition.

Des élections offriraient à Matteo Salvini, crédité de 36 à 38 % des voix dans les sondages, « un résultat important », voire « une majorité absolue » au Parlement. « Ce serait un grand danger pour le pays », avertit-il. « Matteo Salvini et ses idées souverainistes pourraient entraîner le pays hors de l’Europe ».

Si le leader d’extrême droite a toujours assuré vouloir rester dans l’UE, Enrico Letta juge qu’il « n’a aucun principe ». « Un jour, il peut dire qu’il veut l’Europe, le lendemain qu’il veut en sortir », affirme Enrico Letta, assurant qu'« avec Matteo Salvini, un Brexit italien n’est pas impossible ».