Un Palestinien tué après avoir tiré sur des soldats israéliens

Hamas Des tensions ont lieu ce dimanche en ce jour doublement religieux

J.-L. D. avec AFP

— 

Des heurts sur la place des Mosquées
Des heurts sur la place des Mosquées — Mahmoud Illean/AP/SIPA

Un Palestinien a ouvert le feu ce dimanche sur des soldats israéliens à la frontière de Gaza avant d’être tué dans la riposte, troisième échange de tirs meurtriers à la lisière de l’enclave palestinienne ces derniers jours, selon des responsables.

L’armée israélienne a indiqué avoir « neutralisé » ce Palestinien qui s’était « approché de la barrière de sécurité dans le nord de la bande de Gaza », territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, et « ouvert le feu » sur ses soldats.

Le Hamas visé

« A la suite de cet incident, un char israélien a tiré sur un poste militaire de l’organisation terroriste Hamas dans la même zone », a ajouté l’armée, précisant qu’il n’y avait pas eu de pertes du côté des troupes israéliennes.

Le ministère de la Santé du Hamas à Gaza a confirmé le décès du Palestinien de 26 ans, originaire de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, dont la dépouille a été transportée dans un hôpital local.

Des heurts éclatent

Cet incident intervient alors que juifs comme musulmans célèbrent ce dimanche deux grandes fêtes religieuses, Ticha Beav pour les premiers et l’Aïd al-Adha pour les seconds.

Des heurts ont éclaté dimanche entre policiers israéliens et fidèles palestiniens sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem. En raison des tensions, la police israélienne a bloqué l’accès du site aux juifs.

Samedi, l’armée a indiqué avoir tué quatre Palestiniens armés de fusils d’assaut, de lance-roquettes et de grenades qui avaient tenté selon elle s’infiltrer en Israël à partir du sud de la bande de Gaza. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré samedi tenir le Hamas « responsable de toute agression émanant de Gaza ».