Libye: les forces pro-Haftar acceptent la «trêve humanitaire», deux membres de l'ONU tués dans un attentat

GUERRE Le maréchal Haftar a annoncé « l’arrêt de toutes les opérations militaires dans la banlieue de Tripoli » tandis que le même jour, à Benghazi, deux membres de l'ONU ont été tués dans un attentat

20 Minutes avec AFP

— 

Des combattants du gouvernement d’union nationale (GNA), soutenu par l'ONU.
Des combattants du gouvernement d’union nationale (GNA), soutenu par l'ONU. — : CHINE NOUVELLE/SIPA

Les forces du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, ont annoncé samedi qu’elles acceptaient une trêve humanitaire à Tripoli pendant l’Aïd al-Adha, la grande fête musulmane qui commence dimanche, comme le réclame l’ONU, selon leur porte-parole.

Le maréchal Haftar, qui a lancé le 4 avril une offensive contre le gouvernement d’union nationale (GNA) basé dans la capitale, a annoncé « l’arrêt de toutes les opérations militaires dans la banlieue de Tripoli », a déclaré Ahmed al-Mesmari, porte-parole des forces pro-Haftar, lors d’une conférence de presse.

Le même jour, à Benghazi, deux membres du personnel de l'ONU ont été tués dans un attentat à la voiture piégée, , a indiqué un responsable de la sécurité. « Deux personnes ont été tuées et au moins huit autres blessées, dont un enfant, samedi, après l'explosion d'une voiture piégée dans le quartier al-Haouari à Benghazi lors du passage d'un convoi du personnel de l'ONU en Libye », a indiqué à l'AFP ce responsable, sous le couvert de l'anonymat.