VIDEO. Hong Kong: Les manifestants pro-démocratie provoquent le chaos dans les transports de la ville

GREVE GENERALE Des rames de métro ont été bloquées, une centaine de vols supprimés à l'aéroport

20 Minutes avec AFP

— 

Des manifestants pro-démocratie dans le métro de Hong Kong le 4 août 2019
Des manifestants pro-démocratie dans le métro de Hong Kong le 4 août 2019 — Kin Cheung/AP/SIPA

Le chaos s'est abattu ce lundi matin sur le métro hongkongais, pourtant connu pour son efficacité, et sur les vols internationaux, en raison de nouveaux blocage de rames et d'une grève générale lancée par les manifestants pro-démocratie pour accroître la pression sur les autorités pro-Pékin.

Des militants sont descendus dans des stations de métro à l'heure de pointe et ont maintenu délibérément les portes de wagons ouvertes pour empêcher les rames de partir, provoquant de longues files d'attente et causant parfois des accrochages entre des usagers en colère et des manifestants.

Une centaine de vols supprimés à l’aéroport de Hong Kong

Par ailleurs, plus de 100 vols ont été supprimés à l'aéroport de Hong Kong, l'un des plus fréquentés du monde. Au moins 105 vols étaient indiqués comme supprimés sur la liste des départs. Interrogé, un porte-parole de l'aéroport n'a pas donné de raison pour ces annulations et a seulement déclaré que les passagers devaient vérifier si leur vol était effectivement prévu au départ ou non.

Dans le métro, si certains voyageurs étaient irrités par le chaos créé par l'action des manifestants, d'autres exprimaient au contraire leur soutien au mouvement, après deux mois de manifestations sans précédent visant à protéger les libertés à Hong Kong.

La dirigeante de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré que les manifestations mettaient Hong Kong dans « une situation très dangereuse ». « Nous avons vu récemment, c'est très clair, que les gens proposent de manière impertinte de "reprendre Hong Kong, la révolution de notre temps" (...) et de contester la souveraineté nationale du pays », a déclaré à la presse la dirigeante, en faisant référence à un slogan couramment utilisé lors des manifestations. « J'ose affirmer que cela vise à renverser Hong Kong, à détruire complètement la précieuse vie de plus de sept millions de personnes. »