VIDEO. Hong Kong: Nouveaux heurts, Pékin dénonce des «forces abjectes»

MANIFESTATION Les tensions continuent à Hong Kong

J.-L.D. avec AFP

— 

Des policiers à Hong Kong
Des policiers à Hong Kong — Isaac LAWRENCE / AFP

La police anti-émeutes de Hong Kong a dispersé ce dimanche à l’aide de gaz lacrymogène des groupes de manifestants dans le quartier cossu de Sheung Wan sur l’île principale de Hong Kong, au lendemain d’une autre manifestation prodémocratie dans l’ex-colonie britannique.

Les manifestants dispersés ont immédiatement rejoint un groupe plus important, près du bureau de liaison représentant les intérêts de Pékin dans ce territoire semi-autonome du sud de la Chine secoué depuis des semaines par un mouvement de protestation.

Pékin réagit

Pékin a haussé le ton en promettant de ne pas rester « les bras croisés » face aux « forces abjectes » sapant l’unité nationale. Le gouvernement local lui a réagi dans un communiqué publié dans la soirée : « La destruction gratuite de la paix publique et les attaques violentes contre la police vont nuire à la société, à l’économie de Hong Kong et aux moyens d’existence de notre peuple. »

La mégapole, qui traverse sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession en 1997 par Londres, a déjà vécu deux mois de manifestations de plus en plus souvent suivies d’affrontements entre de petits groupes radicaux et les forces de l’ordre.

Plus de 200 contestataires ont été arrêtés ces dernières semaines, dont des dizaines inculpés pour participation à une émeute, une infraction passible de dix ans de prison.