Primaire démocrate: Biden contre Harris et Sanders contre Warren, le second débat s'annonce musclé

ROUND 2 Vingt candidats vont débattre sur CNN, mardi et mercredi, alors que Joe Biden avait été mis en difficulté par Kamala Harris fin juin

P.B. avec AFP
— 
Les six favoris de la primaire démocrate: Joe Biden, Bernie Sanders, Kamala Harris, Elizabeth Warren, Pete Buttigieg et Cory Booker.
Les six favoris de la primaire démocrate: Joe Biden, Bernie Sanders, Kamala Harris, Elizabeth Warren, Pete Buttigieg et Cory Booker. — PHOTOS SIPA / MONTAGE 20 MINUTES

Il y a un mois, Joe Biden avait été mis K.O. par Kamala Harris devant des millions de spectateurs. Pour le second débat télévisé de la primaire démocrate, le favori a promis qu’il serait « moins poli », mercredi soir. Les hostilités commencent mardi avec un duel de progressistes très attendu entre Elizabeth Warren et Bernie Sanders, au coude à coude dans les sondages.

Vingt prétendants démocrates se sont qualifiés pour le grand débat organisé par CNN à Detroit. Pour l’instant, il s’agit d’une course à quatre dominée par Joe Biden (31 % selon la moyenne de RealClearPolitics), devant Elizabeth Warren (14,8 %), Bernie Sanders (14,3 %) et Kamala Harris (11 %). Si le jeune Pete Buttigieg reste en embuscade (6 %), les 15 autres candidats ne font que de la figuration. Pour eux, c’est le débat de la dernière chance, alors que le prochain, début septembre, devrait sérieusement dégraisser en durcissant les critères pour se qualifier.

Joe Biden vs Kamala Harris, 2e round

« Je ne serai pas poli cette fois-ci », a mis en garde la semaine dernière Joe Biden en évoquant l’élue de Californie, qui ambitionne de devenir la première présidente des Etats-Unis. « Je pensais que nous étions des amis, j’espère que nous le resterons », a-t-il ensuite lancé, rappelant que les deux démocrates avaient « beaucoup travaillé ensemble » dans le passé.

Harris avait déstabilisé Biden en l’attaquant sur ses positions passées sur la ségrégation raciale, un sujet de société ultra-sensible auprès de l’électorat noir, au sein duquel l’ancien vice-président bénéficie d’une forte popularité. Sa performance avait permis à Kamala Harris de bondir en seconde position des sondages tandis que Joe Biden avait perdu 6 points. Mais depuis, il a regagné l’essentiel du terrain perdu, et Harris recule, alors qu’elle a dû expliquer des changements de position, notamment sur l’immigration.

Bernie Sanders contre Elizabeth Warren, une place pour deux

Entre le « démocrate socialiste » et la pourfendeuse de Wall Street, le ton est pour l’instant resté cordial. Fin juin, Elizabeth Warren, préparée et très au point sur les grands dossiers, a fait meilleure impression, alors que Bernie Sanders a essuyé des attaques sur âge (77 ans). Sur la même scène que Pete Buttigieg (37 ans) et Beto O’Rourke (46 ans), le sénateur du Vermont va devoir prouver qu’il a encore l’énergie pour défier un Donald Trump qui semble infatigable.

Le débat devrait encore être dominé par les questions raciales, alors que Donald Trump a redoublé ses attaques contre des leaders afro-américains. Après sa sortie contre un élu démocrate noir et sa circonscription de Baltimore « dégoûtante et infestée de rats », le président américain a attaqué le révérend Al Sharpton, l’accusant de « détester les blancs ». Reste à voir si les démocrates feront front contre le locataire de la Maison Blanche ou s’ils s’écharperont pour marquer des points.