Guinée: Un éboulement près d'une mine d'or fait au moins quatre morts

INCIDENT La mine d’or était interdite d’exploitation, justement à cause des risques d’éboulement

20 Minutes avec agences

— 

Une mine de bauxite à Kamsar, au nord de Konakry en Guinée (illustration).
Une mine de bauxite à Kamsar, au nord de Konakry en Guinée (illustration). — Georges Gobet AFP

Un éboulement sur un site aurifère dans le nord-est de la Guinée a causé la mort d’au moins quatre personnes samedi. L’éboulement, survenu dans la soirée non loin de Siguiri, a notamment tué une fillette de deux ans et sa mère, selon les autorités locales.

Deux autres personnes blessées dans l’accident ont été conduites à l’hôpital. « Les victimes travaillaient dans une ancienne mine d’or interdite d’exploitation en raison des risques d’éboulement qu’elle présentait » à cause de fortes pluies, a indiqué un agent de la Croix-Rouge.

De nombreux incidents dans les mines guinéennes

« Mais les gens se cachaient pour aller dans les galeries », a-t-il poursuivi. Au moins 17 orpailleurs clandestins avaient déjà été tués en février dernier dans une mine près de Niorassoba, à quelque 35 km de Siguiri.

Les éboulements sur des sites aurifères sont fréquents et souvent meurtriers en Guinée. La région de Siguiri compte à elle seule plus de 20.000 orpailleurs, selon des sources officielles. Bien que le sous-sol du pays regorge de minerais (bauxite, diamant et or), la majorité de la population est confrontée à d’importants problèmes de survie quotidienne.