Jean-Yves Le Drian
Jean-Yves Le Drian — SIPA

DIPLOMATIE

Venezuela: Jean-Yves Le Drian dénonce la «dégradation très rapide de la situation humanitaire»

Le ministre français des Affaires étrangères a entamé ce jeudi au Chili une mini-tournée en Amérique du Sud

Le ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé ce jeudi la « dégradation très rapide de la situation humanitaire » au Venezuela et a réitéré le soutien de la France au chef de l'opposition, Juan Guaido, en entamant à Santiago du Chili une tournée en Amérique du Sud qui s'achèvera au Brésil.

Il y a six mois, la France, avec plus de 50 autres pays, a reconnu Juan Guaido comme « président intérimaire du Venezuela » afin d'accélérer le départ du pouvoir du président Nicolas Maduro.

 

Rencontre avec le président chilien

Lors de sa première journée au Chili, le chef de la diplomatie française a rencontré le président chilien, Sebastian Piñera, notamment pour mettre au point les détails de la participation de celui-ci au sommet du G7, qui aura lieu en août en France.

« Nous avons abordé la crise au Venezuela et exprimé notre grande préoccupation face à la dégradation très rapide de la situation humanitaire et aux atteintes graves contre les droits de l'Homme perpétrées par le régime » de Nicolas Maduro, a déclaré le ministre français lors d'une conférence de presse à l'ambassade de France à Santiago.

Intérêt pour la COP25 au Chili

Jean-Yves Le Drian a félicité le groupe de Lima, qui a appelé mardi la communauté internationale à faire un « grand effort » pour que le Venezuela tienne des élections le plus tôt possible et commence à surmonter la profonde crise politique, économique et sociale qui a provoqué la migration de quelque quatre millions de Vénézuéliens depuis 2015, selon les données des Nations Unies.

Il a ajouté que « la France soutient les efforts de la Norvège pour que les discussions entre les parties puissent ouvrir la voie à une transition pacifique et négociée en vue d'élections présidentielles libres ».

Jean-Yves Le Drian a par ailleurs souligné l'intérêt de la France pour le sommet sur le changement climatique (COP25) que le Chili accueillera en décembre.