Costa Rica: De l'alcool frelaté a fait au moins 19 morts depuis le début du mois de juin

INTOXICATION Le ministère de la Santé a lancé une alerte nationale et une plainte contre X a été déposée 

20 Minutes avec agences

— 

De l'alcool frelaté a fait de nombreuses victimes au Costa Rica. (Illustration)
De l'alcool frelaté a fait de nombreuses victimes au Costa Rica. (Illustration) — Sutton-Hibbert / Rex Fe/REX/SIPA

De l’alcool frelaté contenant du méthanol à forte dose a fait au moins 19 morts au Costa Rica depuis le début du mois de juin. Sur 34 intoxications recensées, 14 hommes et 5 femmes âgés de 32 à 72 ans sont décédés, ont annoncé ce samedi les autorités sanitaires.

Cet alcool frelaté est commercialisé sous une demi-douzaine de marques, dont un nombre inconnu de bouteilles est contaminé. Le ministère de la Santé a lancé une alerte nationale pour que les consommateurs n’achètent plus ni ne boivent ces produits. Il est en effet impossible de distinguer à première vue l’alcool frelaté.

Une plainte contre X déposée

Selon le chef du service des urgences de l’hôpital Calderon Guardia à San José, Donald Corella, cité par le quotidien costaricain La Nacion, les alcools frelatés ingérés comportent entre 30 à 50 % de méthanol. Les symptômes de l’intoxication vont de la cécité partielle ou totale au coma, en passant par des nausées, la baisse de la tension artérielle ou des douleurs abdominales.

Une plainte contre X a été déposée par le ministère de la Santé et près de 30.000 bouteilles des six marques suspectes ont été saisies par la police.