Incendie dans un studio japonais: Professionnels de l’anime et fans rendent hommage aux victimes

JAPON Au moins 33 personnes sont mortes dans l'incendie, vraisemblablement d'origine criminelle

M.C.

— 

Les pompiers interviennent pour éteindre l'incendie du studio Kyoto Animation, à Kyoto, le 18 juillet 2019.
Les pompiers interviennent pour éteindre l'incendie du studio Kyoto Animation, à Kyoto, le 18 juillet 2019. — Isao Tsuchiya/AP/SIPA

Le bilan, encore provisoire, est de 33 morts. Le studio d’animation Kyoto Animation, basé dans l’ancienne capitale japonaise, a été ravagé jeudi par un incendie, vraisemblablement d’origine criminelle, au moment où plus de 70 personnes se trouvaient dans le bâtiment. Au Japon et dans le monde entier, la planète de l’animation a partagé sa tristesse sur les réseaux sociaux. Car Kyoto Animation, spécialisé dans la production d’anime et la publication de light novels, a été créé en 1981 par Yoko Hatta, une ancienne du studio Mushi Production, de la légende du manga et de l’animation Osamu Tezuka (Astro le petit robot, Black Jack, Ayako, Ashita no Joe et bien d’autres).

Kyoto Animation, « KyoAni » en version courte, est derrière des séries animées à succès comme La mélancolie de Haruhi Suzumiya, K-ON !, Lucky Star ou Inu-Yasha, mais a aussi participé à la post-production d’adaptations sur grand écran de célèbres franchises comme « Doraemon » ou de créations du Studio Ghibli comme Kiki la petite sorcière ou Porco Rosso.

Une cagnotte récolte plus de 200.000 euros

Après la nouvelle du drame, les hommages se sont multipliés sur Twitter. « J’espère vraiment, vraiment, que tous les employés de Kyoto Animation sont sains et saufs », a écrit le réalisateur Makoto Shinkai (Your Name). Des actrices et acteurs spécialisés dans les voix de personnages d’anime ont aussi réagi, comme Megumi Ogata (Sailor Moon, Danganronpa) ou Minoru Shiraishi (La Mélancolie de Haruhi Suzumiya).

Des représentants étrangers ont également présenté leurs condoléances, à commencer par l’ambassadeur de France au Japon, Laurent Pic, qui a exprimé « la solidarité de la France » aux victimes, à leurs familles et aux employés du studio. La Chine a également rendu hommage aux victimes de l’incendie « tragique ».

Une entreprise américaine spécialisée dans l’import d’animation japonaise, Sentai Filmworks, a lancé une cagnotte en ligne destinée à Kyoto Animation, qui avait déjà récolté plus de 200.000 euros à 12 heures ce jeudi. Sur Twitter, les nombreux fans d’anime exprimaient aussi leur tristesse sous le hashtag #prayforkyoani.