Commission européenne: L'Allemande Ursula von der Leyen élue présidente

VOTE Elle devient la première femme à la tête de l’exécutif européen

Manon Aublanc

— 

Ursula von der Leyen à Athènes, le 5 mars 2019.
Ursula von der Leyen à Athènes, le 5 mars 2019. — Thanassis Stavrakis/AP/SIPA

C’est officiel, Ursula von der Leyen succède à Jean-Claude Juncker. L’Allemande a été élue de justesse, ce mardi, par les eurodéputés présidente de la Commission européenne, devenant la première femme à la tête de l’exécutif européen.

Avec 383 voix, l’actuelle ministre allemande de la Défense, candidate choisie par les Etats membres, a obtenu légèrement plus que la majorité absolue de 374 voix au Parlement européen, qui lui était nécessaire pour succéder en novembre au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

« Travaillons ensemble de façon constructive »

La nouvelle présidente de la Commission européenne a appelé tous les eurodéputés à travailler ensemble « de façon constructive ». « Mon message à vous tous est le suivant : travaillons ensemble de façon constructive, car il s’agit d’une Europe unie et forte », a-t-elle déclaré. Interrogée sur sa très courte majorité, elle a déclaré : « Dans la démocratie, la majorité c’est la majorité ».

Il y a deux semaines « je n’avais pas encore de majorité, car on ne me connaissait pas. Il y avait beaucoup de ressentiment que je comprends concernant le processus du spitzenkandidat », a-t-elle souligné. En proposant sa candidature surprise, les chefs d’Etat et de gouvernement ont en effet ignoré ce système qui fait des chefs de file élus par les familles politiques pour les élections européennes les prétendants à la présidence de la Commission. « Je suis extrêmement heureuse qu’en 13 jours » on ait pu trouver cette majorité européenne, « c’est une bonne base pour commencer », a-t-elle dit.

Une Européenne « convaincue et convaincante »

Quelques minutes après son élection, Angela Merkel a félicité Ursula von der Leyen, une Européenne « convaincue et convaincante », se réjouissant qu’une Allemande prenne la tête de l’exécutif européen. Tandi que le président de la République Emmanuel Macron adressait ses félicitations sur Twitter.

« Avec elle, il y aura pour la première fois une présidente de la Commission européenne et, après plus de 50 ans, un Allemand à la tête de l’exécutif européen. Je m’en réjouis parce qu’elle sera une cheffe européenne convaincue et convaincante de la Commission européenne », a encore déclaré Angela Merkel dans un communiqué.