Libye : Le pape appelle à des « corridors humanitaires » pour secourir des migrants

RELIGION Ce n’est pas la première fois que le pape François tend la main aux migrants et aux réfugiés

Jean-Loup Delmas

— 

Le pape François
Le pape François — Alberto Pellaschiar/AP/SIPA

Le pape François, réagissant ce dimanche au récent bombardement meurtrier en Libye d’un centre de détention de migrants, a appelé à la mise en place de « corridors humanitaires » pour venir en aide aux migrants « les plus nécessiteux ».

« La communauté internationale ne peut tolérer des faits aussi graves », a assuré le pape après la traditionnelle prière de l’Angelus sur la place Saint-Pierre.

Des prières pour les personnes tuées ce mardi

« Je souhaite que soient organisés de manière étendue et concertée les corridors humanitaires pour les migrants les plus dans le besoin », a-t-il ajouté.

Le souverain pontife argentin, qui a fait de la défense des migrants l’un des axes majeurs de son pontificat, a aussi appelé les fidèles à « prier pour les pauvres personnes sans défense tuées ou blessées mardi dans l’attaque aérienne qui a touché un centre de détention de migrants en Libye ».

Après la mort de 44 migrants dans un raid aérien mardi soir contre leur centre à Tajoura, une banlieue est de Tripoli, quelque 300 migrants y sont toujours détenus, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).