Salmonelle: Du poulet contaminé retoqué par la douane britannique vendu sur le marché intérieur au Brésil

RISQUE SANITAIRE Deux géants brésiliens de l’agroalimentaire, mis en cause dans une enquête, affirment avoir respecté les règles sanitaires

20 Minutes avec agence

— 

Des filets de poulet au Brésil (illustration).
Des filets de poulet au Brésil (illustration). — Cris Faga/Shutterstock/SIPA

1.400 tonnes de poulet brésilien contaminé à la salmonelle et n’ayant pu entrer au Royaume-Uni ont finalement été commercialisées au Brésil. Les ventes ont eu lieu entre avril 2017 et novembre 2018, révèle ce mercredi une enquête de Reporter Brasil, The Guardian et du Bureau of Investigative Journalism.

Deux géants brésiliens de l’agroalimentaire sont pointés du doigt : JBS, qui commercialise de la viande sous les marques Friboi et Seara, et BRF, propriétaire des labels Sadia et Perdigão, précise Le Monde. Les entreprises nient toute négligence.

Pas le même niveau d'« exigences sanitaires »

BRF assure « respecter les normes et exigences de qualité de la loi brésilienne et du ministère de l’agriculture ». Chez JBS, on explique « suivre strictement les procédures requises par la législation et les organes régulateurs ». La ministre de l’agriculture brésilienne a confirmé les informations révélées, tout en en dédramatisant les effets. Pour elle, les quantités de viande contaminée sont minimes et le risque sanitaire disparaît lors de la cuisson.

« Ce genre de pratique est un grand manque de respect pour les consommateurs brésiliens », dénonce la nutritionniste Ana Paula Bortoletto, de l’Institut brésilien de protection des consommateurs (IDEC). Ils « sont exposés sur le marché à des produits de qualité inférieure en raison du niveau moins élevé d’exigences sanitaires. »

Il n’existe pas moins de 2.600 souches différentes de la bactérieSalmonella. Parmi elles, une grande majorité peut être dangereuse pour la santé humaine, notamment en provoquant des gastro-entérites. Seules deux sont potentiellement mortelles.