Facebook: Des bâtiments du siège évacués après une alerte au gaz sarin

FAITS DIVERS La découverte d’un colis potentiellement piégé au gaz sarin a nécessité la mise en quarantaine du local de Facebook

20 Minutes avec agence

— 

Un mur du quartier général de Facebook, à Menlo Park, en Californie.
Un mur du quartier général de Facebook, à Menlo Park, en Californie. — J.CHIU/AP/SIPA

Un local traitant du courrier au siège de Facebook à Menlo Park en Californie (Etats-Unis) a été évacué et placé en quarantaine depuis ce lundi, en fin de matinée, rapporte  Associated Press. En cause ? Un colis reçu par le géant américain contenant potentiellement du gaz sarin, un puissant neurotoxique.

Des analyses complémentaires en cours

Cette menace a été identifiée lors d’un banal contrôle de routine. Quatre bâtiments ont d’abord été évacués, mais trois d’entre eux ont pu rouvrir. Aucun employé de Facebook n’a, semble-t-il, été en présence du gaz néfaste. Les pompiers sont toutefois intervenus, appuyés par le FBI qui a pu faire une série d’analyses. Des examens complémentaires sont en cours pour s’assurer qu’il s’agissait bien du gaz sarin, affirme le correspondant de RTL aux Etats-Unis.

Ce gaz sarin a été mis au point en Allemagne en 1938. La dose mortelle pour un adulte est de seulement un demi-milligramme. Le régime syrien est notamment accusé d’en avoir utilisé contre sa population en 2013 et 2017.