Un groupe inconnu revendique l'attentat d'Islamabad au Marriott

ISLAMABAD La direction de l'hôtel Marriott a démenti l'info selon laquelle le Président et Premier ministre pakistanais devaient y dîner ce soir-là...

Avec agence
— 
Les enquêteurs traquaient lundi une cellule de militants islamistes d'Al-Qaïda à Islamabad, soupçonnés d'avoir perpétré l'attentat suicide qui a dévasté samedi le grand hôtel Marriott en plein coeur de la capitale du Pakistan et tué au moins 60 personnes.
Les enquêteurs traquaient lundi une cellule de militants islamistes d'Al-Qaïda à Islamabad, soupçonnés d'avoir perpétré l'attentat suicide qui a dévasté samedi le grand hôtel Marriott en plein coeur de la capitale du Pakistan et tué au moins 60 personnes. — Pedro Ugarte AFP
Un groupe inconnu appelé les «Fedayin de l'islam» a revendiqué ce lundi la responsabilité de l'attentat suicide contre le grand hôtel Marriott d'Islamabad qui a fait au moins 60 morts samedi, dans un appel téléphonique à Al-Arabiya, a annoncé la chaîne de télévision basée à Dubaï.

Le président et le Premier ministre du Pakistan avaient prévu d'y dîner samedi soir à Islamabad quand cet hôtel a été dévasté par un attentat suicide, a assuré ce lundi le conseiller du gouvernement pour l'Intérieur. La direction du Marriott a démenti cette information.

Le Marriott est situé à proximité du Parlement, où le nouveau Président Asif Ali Zardari avait fait son premier discours devant les élus dans l'après-midi. «Le président de l'Assemblée nationale avait organisé un dîner au Marriott pour l'ensemble du gouvernement, le chef de l'Etat, le Premier ministre et les chefs de l'armée», a déclaré à la presse le conseiller du Premier ministre pour l'Intérieur, Rehman Malik.

«Ils ont changé d'avis»

«Le Président et le Premier ministre (Yousuf Raza Gilani) ont changé d'avis et le dîner a eu lieu à la résidence du Premier ministre», a ajouté Rehman Malik. «Tous les dirigeants ont donc échappé à l'attentat», a-t-il conclu, trois jours après le drame.

Samedi, peu après la rupture du jeûne du Ramadan, un kamikaze a fait exploser son camion bourré de 600 kg d'explosifs contre la barrière de sécurité de ce grand hôtel, en plein coeur de la capitale, dévastant entièrement cet établissement de luxe et tuant au moins 60 personnes.