Explosion dans le centre d'Islamabad: le bilan ne cesse de s'alourdir

PAKISTAN C'est une voiture piégée qui a explosé...

20minutes.fr

— 

L'attentat à Islamabad, devant l'hôtel Marriott, le 20 septembre 2008
L'attentat à Islamabad, devant l'hôtel Marriott, le 20 septembre 2008 — AFP PHOTO/Aamir QURESH
Le bilan est encore provisoire. Un attentat a fait une soixantaine de morts et des centaines de blessés samedi devant l'entrée d'un des deux grands hôtels d'Islamabad, le Marriott, un établissement de luxe qui accueille nombre de touristes et d'hommes d'affaires étrangers.

La plupart des sources parlent d'une voiture piégée. La police pense que l'attentat a été perpétré par un kamikaze au volant d'un véhicule bourré d'explosifs.

Le choc sur place

Le hall du Mariott est dévasté, une partie de l'établissement est en feu. Alors que les murs du bâtiment menacent de s'effondrer, tous les clients n'ont pas encore pu être évacués.
La bombe a fait voler en éclat les vitres et les portes de plusieurs villas du centre ville. En effet, la déflagration a été ressentie à des kilomètres à la ronde.

Ce samedi, c'était la première allocution du chef de l'Etat devant le Parlement pakistanais: Asif Ali Zardari, le veuf de Benazir Bhutto, a été élu il y a quinze jours à peine. L'explosion pourrait être un signal de mise en garde vis-à-vis du nouveau gouvernement.

Vague d'attentats

Cette nouvelle explosion survient au moment où le Pakistan connaît une vague d'attentats perpétrés par les islamistes proches d'Al-Qaida.

L'hôtel Marriott d'Islamabad a déjà fait l'objet d'un attentat en janvier 2007. Voir ici la vidéo tournée à l'époque.
L'établissement était placé sous très haute sécurité, les voitures étant consciencieusement fouillées devant d'imposantes barrières métalliques avant de pouvoir y pénétrer. L'explosion a pu se produire devant l'une de ces barrières.

Voir le reportage vidéo de la chaîne Al Jazeera: