Thabo Mbeki va démissionner

AFRIQUE DU SUD Le parti au pouvoir le pousse vers la sortie...

Avec agence

— 

 Thabo Mbeki
 Thabo Mbeki — AFP PHOTO/RODGER BOSCH

Le président sud-africain Thabo Mbeki "va démissionner" à la suite de la décision du parti au pouvoir de lui retirer son mandat, a indiqué samedi son porte-parole.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), l'a appelé démissionner de ses fonctions alors qu'il est accusé d'avoir influencé la justice pour nuire à son rival Jacob Zuma. L'ANC est le propre parti de Thabo Mbeki.

Avant la fin de son mandat

"L'ANC a décidé de rappeler le président de la République avant la fin de son mandat" qui expire au 2ème trimestre 2009, a déclaré à la presse le secrétaire général du parti, Gwede Mantashe.

M. Mbeki, qui a succédé à Nelson Mandela à la tête de l'Etat en 1999, est sur la sellette depuis qu'un juge de Pietermaritzburg (est) a prononcé le 12 septembre un non lieu contre le populaire Zuma, son rival et président de l'ANC depuis décembre, évoquant des "interférences" au plus haut niveau de l'Etat dans ce dossier. Son attitude distante et son déni des fléaux qui ravagent le pays, comme le sida ou une criminalité record, lui avaient déjà valu une cuisante défaite en décembre dernier quand ce même Zuma lui avait ravi la présidence du Congrès national africain.

Le secrétaire général de l'ANC a toutefois affirmé que la décision du comité directeur n'avait "rien d'une punition mais (visait) à unir de nouveau le parti", profondément divisé par la lutte entre les deux hommes.