Tensions Etats-Unis-Iran: Le Kremlin juge à l'avance «illégales» les nouvelles sanctions américaines contre Téhéran

DIPLOMATIE Les tensions sont croissantes entre Téhéran et Washington, notamment après la destruction jeudi d’un drone américain par l’Iran

20 Minutes avec AFP
— 
Vladimir Poutine, le 17 décembre 2017 au Kremlin.
Vladimir Poutine, le 17 décembre 2017 au Kremlin. — Alexey DRUZHININ / SPUTNIK / AFP

Alors que les Etats-Unis doivent annoncer, ce lundi, de nouvelles sanctions économiques contre l'Iran, la Russie a estimé, à l’avance, qu’elles étaient « illégales », a déclaré le Kremlin.

« Nous considérons que ces sanctions sont illégales. C’est tout ce que nous pouvons dire », a affirmé Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, aux journalistes.

Des mesures qui n’auront « aucun résultat », selon l’Iran

Washington doit annoncer lundi « des sanctions supplémentaires majeures contre l’Iran », a indiqué samedi le président américain Donald Trump. Ces mesures n’auront « aucun résultat », a assuré le porte-parole des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi.

Les tensions sont croissantes entre Téhéran et Washington, notamment après la destruction jeudi d'un drone américain par l'Iran. Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre « une catastrophe » en cas de recours à la force des Etats-Unis contre Téhéran.

Les sanctions « les plus dures de l’Histoire » ?

Considérant que Téhéran cherche à se doter en secret de l’arme atomique, Donald Trump a décidé en mai 2018 de sortir de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et vu par les Européens, les Russes et les Chinois – toujours parties à l’accord – comme le meilleur moyen de s’assurer que l’Iran n’aura pas la bombe.

En conséquence, les Etats-Unis ont rétabli depuis août 2018 une série de sanctions économiques punitives contre Téhéran dans le cadre d’une campagne de « pression maximale » à laquelle Washington entend soumettre la République islamique. Donald Trump a été jusqu'à promettre à Téhéran les sanctions «les plus dures de l'Histoire».