Etats-Unis Iran: Washington avertit Téhéran de ne pas confondre «prudence» et «faiblesse»

GOLFE Le conseiller à la sécurité nationale s’est montré très clair sur les intentions des Etats-Unis avec l’Iran

Jean-Loup Delmas

— 

John Bolton
John Bolton — Tsafrir Abayov/AP/SIPA

John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président américain, a averti l’Iran ce dimanche de ne pas confondre « prudence » et « faiblesse », deux jours après l’annulation à la dernière minute par Donald Trump de frappes de représailles contre l’Iran.

« Ni l'Iran ni aucun autre acteur hostile ne devrait confondre prudence et retenue de la part des Etats-Unis avec de la faiblesse », a déclaré John Bolton, avant une rencontre à Jérusalem avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Rencontre avec les homologues israéliens

« Nos forces armées sont prêtes à agir », a-t-il ajouté, au lendemain de l’annonce par Donald Trump de nouvelles sanctions « majeures », dès lundi, contre l’Iran.

John Bolton qui doit rencontrer ses homologues israélien, Meir Ben-Shabbat, et russe, Nikolaï Patrouchev, a précisé que ces « nouvelles sanctions, en préparation depuis quelques semaines, évoquées par le président Donald Trump » devraient être « annoncées publiquement lundi ».

« L’Iran ne pourra jamais avoir d’arme nucléaire »

Le conseiller américain à la sécurité nationale est en Israël pour des rencontres centrées sur la « sécurité régionale », selon la Maison-Blanche, dans un climat de vives tensions entre Washington et Téhéran. Dimanche, en présence de John Bolton, Benjamin Netanyahou n’a pas commenté directement l’annulation de la frappe américaine mais s’est félicité des nouvelles sanctions.

« Ce qui est nouveau, c’est que maintenant, à la suite des sanctions américaines, l’Iran fait face à une pression économique sans précédent », a affirmé le Premier ministre israélien.

« L’Iran ne pourra jamais avoir d’arme nucléaire ni contre les Etats-Unis ni contre le reste du monde », a encore déclaré de son côté John Bolton.